Le 6 juin dernier sortait l’épisode 2 des Gardiens de la Galaxie, version Telltale Games. Après avoir repris le titre d’une chanson de Bob Dylan (Tangled Up In Blue) pour le premier épisode, c’est au tour de Queen d’être référencé dans cette seconde partie répondant au nom de Under Pressure.

L’univers du jeu étant à cheval entre celui des comics et celui des films, nous avons droit à une multitude de références à l’un comme à l’autre. Déjà, niveau sonore, on est bien ancré dans les 70’s avec des musiques d’Electric Light Orchestra, de King Harvest, ou encore d’Hall & Oates; et pour les musiques d’accompagnement, on retrouve un style rappelant celles composées par Tyler Bates. Niveau traduction, on retrouve les mêmes erreurs que dans les films : le vaisseau Milano traduit par Milan et le « I am Groot » traduit par « Je s’appelle Groot« . Quand au niveau visuel, on s’aperçoit vite que les personnages principaux ressemblent trait pour trait à ceux du comics de 2013 : Star-Lord est blond et gringalet, Gamora porte son armure moulante et a le contour des yeux jaunes, Drax est vert et non gris, Groot a les yeux jaunes et concaves. Au contraire, les Nova empruntent bien plus à ceux du film qu’à ceux du comics. En outre, on peut voir plusieurs autres références à l’oeuvre d’origine, notamment dans les mails que peut lire Peter, envoyés par l’Église de la Vérité, Cosmo et Howard.

Et l’histoire de ce second opus va nous faire vivre un nouveau mélange, lorsque nous découvrirons les origines de Rocket Raccoon. On y retrouve toutes les références au Demi-Monde et nous y faisons la rencontre de Lylla, une loutre bien connue des amateurs du raton-laveur. Cependant, pour reprendre un peu l’histoire dramatique du personnage instauré dans le film de James Gunn, le jeu tente de nous dépeindre les expériences horribles qu’ont subit Rocket et son amie Lylla, et tente de nous faire comprendre pourquoi le raton-laveur est aussi cynique et brutal aujourd’hui. Bien qu’un peu trop nian-nian à mon goût, c’est assez bien réalisé pour toucher n’importe qui, et montrer une facette de Rocket assez triste.

Pour ce qui est de l’aventure dépeinte dans la globalité de l’épisode, elle est un peu moins rythmée que celle du premier. Rappelez-vous, dans la première partie, les Gardiens faisaient face à Thanos avant de se faire attaquer par un groupe de Kree mené par une dénommée Hala, tandis qu’en même temps, Drax cherchait un nouveau but à atteindre, et Rocket annonçait vouloir quitter la bande. Pas trop le temps de s’ennuyer, donc !
Dans cette seconde partie, en revanche, sans pour autant ne rien avoir à faire, le joueur a le temps de voir venir les choses et fait face à beaucoup moins de situations critiques ou houleuses. Et seules les promesses qu’il va faire vont donner un peu de tensions dans les choix qui lui tomberont dessus.

 

Un épisode un peu en deçà du premier, donc. Car hormis le passage touchant sur le passé de Rocket Raccon, l’histoire n’avance pas beaucoup, et les rebondissements sont peu nombreux. Mais rien de bien grave : si vous aimez ce genre de jeux ou si vous aimez les Gardiens, vous y trouverez votre compte ! J’attends avec impatience le prochain épisode, même si aucune date n’a été annoncée pour l’instant !

Le jeu sera en 5 parties et chacune d’entre elle proposera un retour sur le passé des Gardiens. Après Star-Lord et Rocket, il reste à traiter Gamora, Drax et Groot !

L’épisode 2 est disponible depuis le 6 juin à 4,99 € sur consoles, PC, iOS et Android; ou gratuitement pour les détenteurs du Season Pass.

 

Video Thumbnail

Les Gardiens de la Galaxie (Telltale) Episode 2 – Trailer

Le 6 juin dernier sortait l'épisode 2 des Gardiens de la Galaxie, version Telltale Games. Après avoir repris le titre d'une chanson de Bob Dylan (Tangled Up In Blue) pour le premier épisode, c'est au tour de Queen d'être référencé dans cette seconde partie répondant au nom de Under Pressure. L'unive

À lire aussi

.