Après les événements de Mario + Lapins Crétins : Kingdom Battle, Mario, Luigi, Peach, Beep-0 et leurs amis Lapins Crétins s'accordent un moment de détente bien mérité. Mais bien évidemment le repos n'est que de courte durée pour nos héros, un nouveau danger aux proportions galactiques venant menacer l'univers.

Et c'est comme ça que débute le jeu vidéo Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope. Prévu pour une sortie sur la console Nintendo Switch le 20 octobre 2022, le jeu vous embarquera dans une histoire aussi barrée que prenante dans un univers mêlant ceux des Lapins Crétins et de Super Mario.

Un Tactical RPG tout public

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Ubisoft a réussi la prouesse de développer – pour la seconde fois qui plus est – un Tactical RPG dans lesquels les personnages de Super Mario et des Lapins Crétins (ainsi que quelques invités comme Rayman via un DLC) évoluent de concert, voire même se mélangent, pour donner des protagonistes hauts en couleurs comme Lapin Peach, Lapin Mario, Lapin Luigi ou encore Lapin Harmonie. Évidemment en face, les ennemis ont droit au même traitement donnant, là encore, quelque chose d'équilibré entre les deux mondes.

Mais il ne faut pas se laisser attendrir par le fun qui se dégage du tout. Si l'environnement créé par les personnages, les graphismes, l'humour et l'histoires prête généralement à sourire, le jeu n'a absolument rien à envier à d'autres licences bien plus sérieuses.

En effet, Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope a tout d'un RPG efficace avec une succession de combats au tour par tour à difficulté variable qui peuvent sembler anecdotiques pour certains – généralement dans le cadre de quêtes annexes – ou vous amener à tenter plusieurs fois de venir à bout de la dizaines d'ennemis qui s'interposent entre votre équipe et le boss qui vous barre la route.

Gameplay adaptable

Une des forces de Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope réside dans le fait que même si la difficulté du jeu augmente très logiquement au fil de la progression, le joueur peut la modifier au cours de la partie. Ainsi si les plus aguerris peuvent se rajouter du défi, les plus débutants pourront s'éviter la frustration de rester bloqués des heures durants sur un combat qui pourrait potentiellement les dégoûter du jeu.

De plus, le joueur est accompagné dans sa découverte des différents personnages auquel il a accès par le biais de certains combats qui imposent l'utilisation de combattants précis. Grâce à cette logique, la manière de jouer ne reste pas figée au fil des heures de jeu. De cette façon, de nouvelles associations ou combinaisons de personnages et de techniques finissent par germer afin de donner des actions efficaces pour venir à bout du camp adverses. Une fois encore, les moins habitués du genre se retrouvent en position de faire évoluer leur manière de jouer et prendre un réel plaisir en développant leur approche tactique. Et le gain de niveau s'appliquant à tous les personnages en même temps, impossible d'en mettre un de côté pour cause de retard.

On regrettera éventuellement l'absence du mode coopératif comme celui existant dans Mario + Lapins Crétins : Kingdom Battle, mais rien n'exclut qu'Ubisoft n'ait pas déjà cette option de jeu pensée pour deux joueurs dans les tuyaux.

Un pur jeu Switch

Associer deux licences phares d'Ubisoft et de Nintendo imposait au studio de leur faire honneur et d'exploiter au mieux les capacités techniques de la Switch. Bien que nettement moins puissantes que les consoles de salon du moment, la petite hybride – sur laquelle le jeu sort en exclusivité – s'en tire réellement bien pour amener un rendu propre et relativement lisse. En effet, Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope ne souffre pas particulièrement de soucis d'aliasing et le jeu reste fluide, que l'on opte pour le mode portable ou docké de la console.

Bien sûr un léger crénelage reste par moments visible, mais les habitués de la console ne seront en aucun cas surpris par le graphisme du jeu. De plus, le dynamisme du tout ne vous donnera pas forcément l'occasion de vous attarder trop longtemps sur les détails. D'autant plus que ces derniers, que ce soit au niveau des textures ou autres éléments du décor, sont de très bonne facture et participent pour beaucoup au côté harmonieux du tout.

Capture d'écran réalisée lors du test

Capture d'écran réalisée lors du test

Capture d'écran réalisée lors du test

La Bwaaagarre, oui, mais pas que

Bien sûr, Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope ne se résume pas à une succession de combats. Le jeu plonge le joueur dans une quête au travers de cinq planètes et de la forteresse de Cursa, la grande méchante du jeu. Si les personnages principaux empruntent davantage à l'univers de Super Mario, les PNJ (Personnages Non Joueurs) – relativement nombreux mais qui ont le (très) bon goût de ne pas être trop bavards – et les mondes qui les entourent sont, quant à eux, très majoritairement issus du monde des Lapins Crétins cher à Ubisoft.

C'est donc dans des environnements colorés et plein de vie – même avant l'intervention des héros pour débarrasser les différents mondes de l'obscurité qui les envahit – que le joueur guidera son équipe de héros galactiques. On se retrouvera donc tour à tour sur la plage, dans un monde enneigé et autres cadres différents relativement petits en réalité, mais avec un côté parfois labyrinthique qui pourra vous amener à errer – pour ne pas dire vous perdre – quitte à découvrir au hasard de vos balades des trésors cachés et autres énigmes. Le tout est servi par des graphismes de très bonne qualité donc, compte tenu du support qu'offre la Switch, et une ambiance sonore efficace. Les joueurs apprécieront certainement les sympathiques cinématiques qui ponctuent l'exploration des différents mondes, offrant à plusieurs reprises de brèves pauses dans l'aventures.

D'ailleurs l'exploration n'est pas forcément linéaire. Si l'aventure principale vous fera naturellement aller d'un point A à un point B, les quêtes annexes et autres mini-jeux vous feront revenir sur vos pas si vous souhaitez aller jusqu'au bout du jeu et le finir à 100%. C'est ainsi que vous vous retrouverez, par exemple, à faire demi-tour vers le premier monde visité pour enfin accéder à une quête qui ne vous sera rendue accessible qu'à partir de l'obtention de douze Sparks sur les trente à sauver au cours du jeu.

Sparks Attacks!

Les Sparks justement sont un des plus du jeu. Au nombre de trente, ces petits personnages résultant de la fusion entre des lumas – créatures en forme d'étoile tout droit sortis des jeux vidéo Super Mario Galaxy – et de lapins crétins feront partie des objectifs principaux du jeu dans la mesure où il faudra éviter qu'ils tombent entre les mains de Cursa et ses sbires.

Mais une fois sauvés, ils s'ajoutent à l'arsenal des personnages et permettent de leur rajouter des capacités supplémentaires. Cerise sur le gâteau (de carottes, évidemment), les Sparks peuvent être affectés à n'importe quel membre de l'équipe (à hauteur d'un seul personnage par Spark) et être choisis en début de combat en fonction des adversaires à éliminer. De quoi amener de nombreuses combinaisons qui, là encore, viennent pousser le gameplay et son aspect tactique.

Encore un succès pour Ubisoft ?

Si Mario + Lapins Crétins : Kingdom Battle avait réussi à mettre quasiment tout le monde d'accord comme l'attestent les 85% de bonnes notes agrégées par Metacritic, il y a fort à parier qu'Ubisoft n'ait pas à rougir de la comparaison entre Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope et son prédécesseur. En effet, le jeu profite des ingrédients qui ont fait le succès du premier opus tout en tirant son épingle du jeu avec des nouveautés qui devraient plaire au plus grand nombre.

De plus, le côté accessible à tous ou presque permettra aux joueurs de tous âges, qu'ils soient débutants ou confirmés, de passer de bons moments avec ce jeu qui a pour lui de les amener à lui consacrer une trentaine d'heures qu'ils ne verront très certainement pas défiler.

En résumé, Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope est un jeu qui devrait réussir à fédérer le plus grand nombre et leur faire passer un agréablement moment sur leur Switch à partir du 20 octobre 2022 et qui pourrait bien trouver sa place sous le sapin.

debug: t=25 / nbp=26

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter