Ce n'était plus véritablement une surprise mais le couperet est officiellement tombé : Bob Iger, le PDG de Disney, a confirmé la baisse du nombre de productions de Marvel Studios en fixant un seuil à trois films et deux séries maximum par an. Le but est d'en faire moins mais mieux.

Baisser la quantité, monter la qualité

Il y a un an et demi, Bob Iger a repris les rênes de Disney avec pour objectif de réduire les coûts de la société tout en parvenant à redresser l'équilibre budgétaire. Ainsi, nous apprenions en février 2023 que le PDG comptait s'attaquer à deux des plus grosses franchises du studio : Marvel et Star Wars. Après plusieurs déceptions du côté du MCU avec notamment Ant-Man et la Guêpe : Quantumania, The Marvels ou encore Secret Invasion, il était nécessaire de revoir les ambitions afin de redresser la barre que ce soit au niveau des critiques que du public. Iger n'a d'ailleurs jamais caché que l'expansion de Marvel Studios avait indubitablement nui à la qualité des productions, notamment sur Disney+.

Lors d'une conférence de presse en prévision de l'annonce des résultats trimestriels, le boss de Disney a alors annoncé clairement la couleur : "Nous allons lentement diminuer le volume et passer probablement à environ deux séries télévisées par an au lieu de quatre, et réduire notre production de films de peut-être quatre par an à deux, ou un maximum de trois". On comprend qu'il n'est pas possible dans l'immédiat de retravailler tout le calendrier des deux à trois prochaines années, du moins jusqu'à la sortie en salles d'Avengers: Secret Wars prévue pour 2027.

Ce dernier reste néanmoins très optimiste quant aux prochaines sorties et notamment les deux prochains volets de la saga Avengers. Avec quatre longs métrages prévus en 2025 – Captain America: Brave New World, Thunderbolts*, Les Quatre Fantastiques et Blade – on est encore loin du rendement attendu mais cela va se faire progressivement. On ne sait pas si les productions déjà annoncées vont être décalées ou si certaines seront tout bonnement supprimées.

Cette déclaration ne peut être qu'une bonne chose pour la Maison des Idées qui a vu son image pâtir des derniers mauvais résultats en reprenant une cadence et une qualité proche de la Phase 3 du MCU. Il a d'abord été nécessaire de se réorganiser en interne pour les équipes de Louis D'Esposito, co-président du studio, qui y voit là une opportunité : "Si nous restions au sommet, cela aurait été la pire chose qui puisse nous arriver. On a pris un petit coup, on revient fort. Peut-être que lorsque vous en faites trop, vous vous diluez un peu. Nous n'allons plus faire ça. Nous avons appris notre leçon". Chez Empire, on y retrouve le même son de cloche du côté de Kevin Feige :

Je suis beaucoup plus à l'aise d'être l'outsider. Je préfère pouvoir surprendre et dépasser les attentes. Il semble donc que l’année dernière, qui n’a pas été idéale, nous ait bien préparés pour cela.

Avec un seul film prévu pour 2024 – Deadpool & Wolverine sort le 24 juillet –, le MCU devra revoir ses ambitions et miser davantage sur la qualité. Son histoire n'a pas toujours été glorieuse mais le passé nous a appris qu'il était possible de faire moins mais mieux. On ne peut qu'espérer que ce soit le cas dans les prochaines années.

Source : Variety et Empire

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter