Dans les deux mini-séries d’Alan Davis publiées sous le label Elseworlds, Superman n’a pas été adopté par les Kent et n’a jamais fait partie de la Justice League, ce qui permet de voir comment ont évolué les héros et vilains de l’univers DC sans la tutelle protectrice de l’homme d’acier.

Justice League – Le Clou – Le crépuscule des héros

Sans la présence positive de Superman, les membres de la Justice League et les autres héros sont considérés comme des parias et des hors-la-loi. Un à un, les justiciers disparaissent et sont enlevés par un ennemi mystérieux lié à l’atterrissage d’un vaisseau extraterrestre près de la petite ville de Smallville dans le Kansas. Qui est ce personnage capable de manipuler les plus grands héros et vilains de DC Comics et pourquoi recherche-t-il sans relâche le Kryptonien Kal-El ?

Justice League – Un Autre Clou – L’ultime plan destructeur de Darkseid

La Justice League ayant trouvé un nouveau membre, le timide Kal-El, le justicier Superman, elle doit maintenant affronter un nouveau péril, le plan post mortem de Darkseid, le dieu machiavélique d’Apokolips. Une fois de plus, la Justice League fait appel à tous les autres héros, des Outsiders à Deadman et bizarrement, le héros qui peut les sauver tous est une personne qu’ils connaissent bien.

Ils sont venus, ils sont tous là !

Cet album réunit Un Clou et sa suite, Un Autre Clou et tous les plus grands héros de DC Comics de la Doom Patrol à la Légion des Super-Héros et du Creeper au Phantom Stranger. Un Autre Clou s’offre même le luxe de mettre en avant les membres du Green Lantern Corps et les néo-dieux du quatrième monde de Jack Kirby. Les vilains ne sont pas en reste car on y trouve Luthor, le Joker, Eclipso et le Syndicat du Crime d'Amérique. En proposant une réécriture surprenante des exploits des héros de l’univers DC de l’apparition de Flash/Barry Allen aux New Gods de Jack Kirby, Alan Davis rend un hommage vivifiant aux artistes qui l’ont précédé et à ce qui fait l’importance des concepts fondateurs de cette maison d’édition.

Justice League – Faute d’Un Clou est donc un divertissement de qualité fortement recommandé aux nouveaux lecteurs comme aux anciens car il permet de découvrir cet univers tout en le réinventant de manière surprenante.

Justice League – Faute d’Un Clou– Urban Comics, coll. DC Deluxe, 312 pages, 30 €. Sortie le 9 juin 2023. Traduction de Jérémy Manesse. Lettrage de Gaël Legeard, Maurine Denoual et Stephan Boschat (Studio Makma).

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter