Le film Joker de Todd Phillips a été diffusé en avant-première à la prestigieuse Mostra de Venise. Ainsi, nous découvrons les premières réactions sur les réseaux sociaux de la presse spécialisée. Et si comme souvent lors de premières, elles sont très bonnes, force est d’admettre que Joker a fait sensation, toutes les critiques sur Twitter sont dithyrambiques.

Clairement, comme on pouvait s’y attendre, la performance de Joaquin Phoenix est unanimement saluée. Certains voient déjà une nomination aux Oscars, d’autres vont plus loin encore et n’hésitent pas à le qualifier de chef d’œuvre. Rien que ça. Le film de Todd Phillips est décrit comme plein de rage, profond, sombre, brutal, dérangeant et triste.

Pourtant, Rotten Tomatoes nuance tout ça : au moment de la rédaction de cet article, le recueil de critiques ne lui donnent seulement qu’un 86% d’avis positifs. Ce qui est très loin d’être mauvais, mais n’est pas si excellent. Cette note évoluera encore (elle l’a sûrement déjà monté ou descendu au moment où vous lisez ces lignes), mais en y regardant de plus près, trois critiques extrêmement négatives seulement plombent le score. Il semble que le côté violent et radical du film ne passe pas chez certain – pour ceux qui parlent la langue de Bruce Wayne, voici les critiques très négatives du Time et de The Wrap. Mais la plupart des critiques lui donnent la note maximale. C’est le cas par exemple d’IGN, du Guardian, de Deadline, ou encore de ComicBook.com.

Peu de critiques nuancées, absolument personne ne parle de film moyen. Quasiment tout le monde semble avoir eu un coup de foudre pour le film, les quelques uns dont ce n’est pas le cas ont visiblement détesté.

Petite sélection de tweets ci-dessous. On vous met les plus sévères en premier.

Joker, au cinéma le 9 octobre 2019. Le film sera interdit aux moins de douze ans en France.

« Joker est un film très bien conçu, très bien interprété et très regardable, conçu pour être un paratonnerre à conversation. Toutefois, il est si malléable sur le plan thématique qu’à vouloir parler de tout, il finit par parler de rien. »

« Joker n’est pas juste un incroyable film de comic-books, c’est un incroyable film, point. »

« Joker est un film efficace et dérangeant qui mérite son succès autant qu’il est tragique. La performance monstrueuse de Phoenix en tant que Clown du Crime est si parfaite, si magistrale, un accomplissement prodigieux et qui marque le point culminant de sa carrière déjà exceptionnelle. »

« Je n’arrive pas à croire à quel point Joker est bon. C’est un chef d’œuvre. Drôle, sombre, beau, plein de rage et tellement cool. Joaquin Phoenix est magistral et chaque plan est sublime. »

« Il y aura un avant Joker, et il y aura un après Joker. Je ne sais pas si le monde est prêt pour ce film. Ou peut-être que si ? C’est excitant et intéressant. C’est fou. C’est audacieux. Il n’y a aucune retenu. Wow. Je n’arrive pas à croire que ça existe. C’est pourtant le cas. Et il est là. »

« Pheonix y est phénoménal. Sombre, dur, un putain de taré. Plus proche de Mean Streets que de Taxi Driver. Le film a tout d’une grande leçon de cinéma, mais Phillips trébuche dans le dernier obstacle, le film ne sachant pas s’il veut rester un stand-alone ou pas. »

« Le Joker que l’on mérite, bon sang. C’est un cirque, c’est un carnaval, c’est le chaos. Phoenix nous invite à sa danse de sociopathe et c’est un triomphe. »

À lire aussi

.