Depuis son retour en 2016 dans la continuité de l’univers de DC, on ne peut pas dire que la vie de Wally West a été un long fleuve tranquille. Et ce n’est pas les récents événements dans Heroes in Crisis qui vont arranger les choses. Pour autant, le personnage reste le chouchou d’une bonne partie des fans et DC est bien décidé à continuer à nous conter ses déboires, cette fois, sous la plume de Scott Lobdell et Brett Booth.

Créé en 1959 pour être le jeune apprenti de Flash, Wally deviendra le rapide en titre en 1986 à la mort de Barry Allen. Grâce à des scénaristes comme William Messner-Loebs, Mark Waid ou Geoff Johns, le personnage devient plutôt populaire et est, pour beaucoup, le Flash de leur génération. Il est cependant mis au rancart par le retour d’Allen et même carrément zappé de la continuité DC avec le New 52. Réinventé en jeune afro-americain, le personnage ne convainc guère. Avec l’opération Rebirth, le Wally West original revient, obligeant à quelques contorsions de continuité. Si Wally revient, ce n’est pourtant une partie de plaisir pour lui puisque toute sa vie d’avant a été effacée, le menant jusqu’au Sanctuaire, ce havre pour les héros en difficulté. Mais là encore, la mini-série Heroes in Crisis nous montre que ses ennuis ne sont pas encore finis.

C’est donc au fond du gouffre que le scénariste Scott Lobdell le retrouvera pour une série limitée en six numéros intitulée Flash Forward.

« Tellement de choses lui sont arrivés en une année« , commente Scott Lobdell, « et même au-delà, depuis New 52, Flashpoint et Rebirth. Tout le monde s’accorde pour dire que nous avons causé du tort à ce personnage qu’on peut facilement considérer comme l’un des préférés des fans de comics. (…) Je pense qu’à la fin de [Flash Forward], les gens verront que nous ne traitons pas Flashpoint, New 52, Rebirth et Heroes in Crisis comme des histoires éparses avec Wally West. Au contraire, ils verront que chacun de ces tournants forment une seule et épique histoire de Wally. Avec Flash Forward, j’utilise toutes les miettes de pain laissées par lui ces neuf dernières années pour raconter une histoire qui reliera certains fils entre eux et en découvrira de nouveaux. » Et il ajoute :  » Croyez-moi quand je vous dis que Brett Booth ne m’aurait pas laissé écrire autre chose qu’une lettre d’amour à son personnage préféré.  »

Booth a été en effet été parmi les supporters les plus vocaux pour le retour de Wally West et il est donc très satisfait de travailler sur ce projet. « C’est sympa d’avoir finalement la chance de le dessiner en solo ! J’espère que ça mènera à plus de projets avec le personnage, il a été négligé depuis si longtemps. »

Flash Forward # 1 (sur 6) (DC Comics), écrit par Scott Lobdell et dessiné par Brett Booth. Couvertures de Evan « Doc » Shaner et Inhyuk Lee. Sortie US le 18 septembre 2019.

Couverture de Flash Forward #1 par Evan « Doc » Shaner (DC Comics)

.