Eternals: The 500 Year War est le premier webtoon commun de Marvel Comics et Naver Webtoon, le géant coréen de ces BDs numériques ultra-populaire. Et cocorico, deux chapitres de ce récit sont illustrés par le français Geoffo, spécialiste de ce format (nous vous recommandons chaudement son récit perso, La Promesse, justement chez Webtoon). À l'occasion de la sortie de la version française d'Eternals: The 500 Year War, nous lui avons posé quelques questions sur son parcours et sa façon d'appréhender la BD, numérique ou traditionnelle.

Geoffo (Photo: Chloé Vollmer-Lo)

 

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ? Quel a été ton parcours ?

Je suis Geoffo, dessinateur principalement de comics, je touche aussi à d'autres supports comme l'animation ou le webtoon. Je travaille avec Marvel depuis neuf ans, dont sept en tant que layout artist, qui correspond à l'étape du découpage, au brouillon de la mise en page, ce qui permet d'alléger le travail du dessinateur, même si généralement, celui-ci s'occupe également de cette étape. J'ai été édité chez Image Comics en 2018 avec le titre Burnouts, et je viens de commencer à travailler pour DC fin 2021.
Mon embauche chez Marvel s'est faite en 2012 grâce à Balak (co-créateur de Lastman et du format numérique utilisé sur les Infinite Comics) et à Mark Waid, qui avait lancé une maison d'édition numérique aujourd'hui fermée, Thrillbent.
Pour Marvel, j'ai commencé en tant que layout artist sur les Infinite Comics (leur ancienne ligne numérique, arrêté en 2015). J'ai été réalisateur de 2016 à 2018 sur plusieurs de leurs motions comics visibles sur Youtube (War of the Realms Ultimate Comics, Absolute Carnage Ultimate Comics part 2), j'ai également été storyboarder sur des titres comics papier comme Ironheart, et plus récemment sur les graphic novels Miles Morales: Ondes de Choc et Ms Marvel: Hors Contrôle.
Et depuis 2021, je suis dessinateur sur les "Infinity Comics", leur ligne webtoon diffusée principalement sur la plateforme Marvel Unlimited.

Quelles sont tes influences, tes maîtres à dessiner ?

Difficile question pour les maîtres à penser, ils sont nombreux, sur différents paramètres (narration, dessin, encrage), sans parler des découvertes au fil du temps ! Dans les actuels, je dirais Olivier Coipel, Barry Windsor Smith, Bill Sienkiewicz, Pepe Larraz, Otomo, Satoshi Kon, mais aussi Gustave Doré, Michel Lauricella (professeur et auteur de nombreux livres de morphologie). La liste est sans fin !

Comment es-tu arrivé sur le projet Eternals: The 500 Year War ?

Grâce aux éditeurs Steve Wacker et Harry Go, pour qui j'ai réalisé la carte de vœux "Infinite Possibilites" visible sur l'application Marvel Unlimited.
Ils m'ont mis en contact avec les éditeurs Darren Shan et Katelyn Gregorowicz, en charge du projet.

En tant qu'artiste, quelles différences vois-tu entre les webtoons et la BD papier traditionnelle ?

Dans une BD traditionnelle, le découpage sera régi par le format de la page, tandis que dans un webtoon, il sera régi par le scrolling.
La gestion du rythme sera totalement différente car on n'est plus contraint par un nombre de pages ni de format, on peut varier la distance entre les cases, les rapprocher ou les espacer pour créer de la tension, du silence ou des transitions.
Lorsque l'on lit un webtoon, on n'a pas de vision globale de la page, on peut donc surprendre le lecteur à chaque scroll, là où on aura tendance à surprendre le lecteur de BD lorsqu'il tourne la page.
A contrario, par la contrainte du format, la BD classique permet une mise en scène plus riches (les paysages au format 16/9e me manque sur le webtoon), on peut mieux admirer le travail de l'artiste car on a une vision globale.
Je suis donc très content de pouvoir jongler entre ces deux formats !

Eternals: The 500 Year War est un projet international avec plusieurs équipes artistiques venues d'horizons différents. Comment s'est faite la coordination ? Est-ce que ce melting pot a influencé ta façon de travailler ?

Il faut saluer les éditeurs Darren et Katelyn pour cette coordination !
De mon côté, la production s'est passée de la même manière que sur un comics traditionnel : chacun sur son projet, avec Dan Abnett dans la boucle de temps en temps, et les éditeurs qui supervisaient l'ensemble.
Le bonus était que j'avais un accès à de nombreuses photos des costumes, du décor, des monstres, que je devais évidemment respecter. Par contre, on ne devait pas dessiner les acteurs. Ça tombait bien, je suis nul en portrait.

Quels sont tes prochains projets ?

Mon prochain projet annoncé est Future State : Gotham pour DC. Je suis artiste fill-in sur l'épisode #11, puis je reprends le titre en tant qu'artiste régulier à partir du #13. Je suis honoré et très excité de pouvoir travailler sur cette version futuriste de l'univers DC (qui prolonge l'univers Future State, un event sorti en 2021) aux fortes inspirations de mangas cyberpunk tel que Akira, Ghost in the Shell, etc. Au point d'être édité en noir et blanc, ce qui est assez rare pour une série (je mets de côté les magnifiques Batman: B&W qui sont des recueils d'histoires). Étant moi-même fan d'Akira, je suis comblé de pouvoir y apporter ma modeste contribution.

Question rituelle de notre site: si tu avais un super-pouvoir, quel serait-il ?

Pendant longtemps, je rêvais de pouvoir me téléporter, façon Nightcrawler (Diablo). Aujourd'hui, je rêverai, plus qu'un pouvoir, d'avoir une Salle du Temps comme dans Dragon Ball, où une minute terrestre correspond à six heures là-bas. Pratique pour se ressourcer !

Merci, Geoffo !

De la ressource, tu ne sembles pas en manquer comme le prouve les deux chapitres que tu as signés pour Eternals: The 500 Year War. La version française de ce webtoon est désormais disponible dans son intégralité sur le site français de Webtoon. Elle est l'œuvre de Benjamin "KGBen" Rivière à la traduction et Gaël Legeard au lettrage, tout deux du studio MAKMA.

 

debug: t=22 / nbp=23

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter