Toujours dans le cadre des 20 ans de MAKMA, nous avons posé quelques questions à Cyril Bouquet, aussi connu sous son pseudo de dessinateur SiB. Ce dernier occupe la fonction de lettreur au sein du studio et a notamment travaillé sur les titres Wonder Woman pour Urban Comics ainsi que Les Tortues Ninja et Rick et Morty pour HiComics.

Superpouvoir : Est-ce que tu peux expliquer quel a été ton parcours avant MAKMA et comment t’est venue cette passion pour le dessin ?

Cyril Bouquet : Je dessine depuis que je suis tout petit, et j’adore aussi la BD depuis toujours.

Avant MAKMA, j’ai été infographiste pour différentes boîtes. J’ai également dessiné un manga qui a été publié en dehors de MAKMA.

Comment est-ce que tu as commencé à travailler pour MAKMA ? Peux-tu raconter tes débuts avec le studio ?

Je connaissais Ed d’avant MAKMA, quand il avait crée l’association Climax Comics qui réunissait différents scénaristes et dessinateurs.

Après que ma précédente boîte ait coulé, j’ai donc intégré le studio pour traduire quelques comics et pour aider Stephan au lettrage.

Comment a évolué le studio depuis ton arrivée ?

Quand je suis arrivé, on était très peu. Je connaissais surtout Ed, Stephan et KG Ben par l’intermédiaire d’un projet commun de manga qui n’avait au final jamais vu le jour. Stephan et moi étions d’ailleurs les deux seuls lettreurs au départ. J’ai donc pu voir MAKMA grandir d’années en années, en rencontrant toujours plus de nouvelles têtes et surtout en me faisant de nouveaux amis.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier de lettreur et quelles sont les qualités requises pour être un bon lettreur selon toi ?

Ce que j’aime le plus dans le métier de lettreur est de pouvoir bosser sur des BD de grands auteurs de comics américains comme Jack Kirby, John Byrne, etc.

Je pense qu’un bon lettreur doit avoir un goût pour le graphisme et pour l’esthétique en général, même si ce n’est pas primordial. Une qualité importante est aussi d’avoir une bonne acuité visuelle !

En dehors des comics, tu as également fait du lettrage pour de la BD française et des mangas. Est-ce que ta manière d’aborder le lettrage change selon le support ?

Il est vrai que selon le support, on peut s’autoriser des choses qu’on ne pourrait pas faire ailleurs. Par exemple, les bulles de mangas étant plus verticales, on doit penser verticalité plus encore que d’habitude. Pour de la BD française, on évite un maximum les césures et en vérité, on les proscrit même ! Dans la plupart des cas, c’est en effet à nous de dessiner les bulles.

Avant d’être lettreur, tu as été traducteur et actuellement, tu occupes également les fonctions d’encreur et de dessinateur. Qu’est-ce qui t’as amené à te spécialiser dans le lettrage ?

Disons que la fonction de lettreur est venue comme une évidence. Travailler et vivre du dessin est quelque chose de compliqué. Comme je n’étais pas le meilleur traducteur de l’équipe, mes compétences de graphiste m’ont donc tout naturellement fait évoluer vers le lettrage.

Quel est le projet sur lequel tu as préféré travailler ?

Je pense que ce sont les premiers Wonder Woman de Greg Rucka, post-New 52.

Quel est ton meilleur souvenir avec le studio ?

Les soirées à Angoulême.

Quels sont tes futurs projets que ce soit en tant que lettreur ou dessinateur ?

En tant que lettreur, je ne choisis pas vraiment, mais il y a tellement à faire que ça ne s’arrête jamais !

En tant que dessinateur, j’aimerais pouvoir enfin vendre un projet manga qui me tient à cœur à un des plus grands éditeurs français de manga.

Pour finir, la question rituelle du site : si tu avais un super pouvoir, ce serait lequel ?

Arrêter le temps, ça serait bien cool !

Merci pour tes réponses Cyril.

Une autre interview de Cyril Bouquet, dans laquelle il nous dit ce que représente la Chauve-Souris pour lui, est disponible sur Superpouvoir.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter