Imaginez un endroit abandonné angoissant appelé « les charpentes ». Il y pleut systématiquement, mais c’est l’endroit où se réunissent Joe, Ted, Wendy, Carole et leurs amis étudiants pour passer des moments tranquilles après les journées de cours. Et ça, jusqu’à ce qu’ils découvrent une pièce étrange. Imaginez un endroit où vivent paisiblement Fleur et son père, jusqu’à ce que des hommes débarquent chez eux avec un blessé, démasquant le secret du père et les obligeant à fuir.

C’était une belle journée d’automne. Ils s’en souviennent bien, c’est ce jour-là que tout a commencé.

Demain, la critique de l'acte 1

Quel est le point commun entre ces deux histoires ? Apparemment il n’y en a pas. Les lieux sont différents, difficile de ne pas se dire que les époques ne le sont pas non plus. Mais Joe rêve de Fleur, et Fleur rêve de Joe. Tôt ou tard il se rencontreront, on en a l’intime conviction. Dans quel monde ? Quand ? Demain ?

La BD suit donc ces deux histoires différentes et chacune tourne autour d’un secret. Les choses commencent à mal tourner à partir du moment où Ted a découvert cette pièce désespérément vide et secrète, et qu'il fait part de sa découverte à Joe. De même lorsque le secret du père de Fleur est découvert, leurs vies basculent et ils doivent tous deux s’enfuir, reprendre la route comme des fugitifs.

Le secret est bien le fil rouge de cette BD. Avec fleur et son père on débute dans un monde rural qui semble tout à fait normal pour plonger petit à petit dans un monde que l’on découvre futuriste, post-apocalyptique, meurtri et violent. Pareil pour Joe et ses amis, qui vivent dans un monde à la Happy Days que l’on découvre irréel, au fur et à mesure, petit à petit, un peu comme dans un épisode de la Quatrième dimension.

Et c’est indéniablement là tout le génie de cette BD. Nous faire basculer dans un monde fantastique à toute petite dose, lentement mais surement et c’est très très malin. La grande qualité de ce scénario est de nous plonger intelligemment dans un monde qui semble être le nôtre, mais qui ne l’est finalement pas. Les personnages semblent prisonniers d’un monde qu’ils découvrent comme étant différents de celui qu’ils pensaient connaitre. Comme s’ils étaient en cage, les fruits d'une expérience.

Les bases du monde de Demain sont posées et en quelques pages et quelques excellentes idées, on est happés par l'étrangeté de ce récit, par l'atmosphère intrigante, qui donne une furieuse envie d’en découvrir plus. C'est une véritable réussite. Rodolphe et Léo n'en sont pas à leur coup d'essai avec tout ce qui touche à l’étrange. On leur doit des séries comme Amazonie, Centaurus, Kenya, Namibia, Trent.. et bien d’autres encore. Demain est la (première) belle surprise de 2022.

Demain, Acte 1, Éditions Delcourt, 56 pages, 13,50€ (8,99€ en numérique). Sortie le 5 janvier 2022. Scénario : Leo & Rodolphe. Dessin : Louis Alloing.

Delcourt
 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter