La première série du renouveau de DC Vertigo vient d’être stoppée abruptement au numéro 4.  En cause, les accusations de harcèlement sexuel dont fait l’objet son scénariste, Eric M. Esquivel.

Sortie en septembre dernier, Border Town a inauguré la nouvelle vague de séries destinées à redynamiser le label DC Vertigo. Avec un certain succès puisque le premier numéro s’est vendu au point de faire l’objet d’un second tirage. Pourtant, Diamond Comics Distributors, la plate-forme de distribution, a annoncé aux libraires que les numéros 5 et 6, prévus pour janvier et février, n’étaient plus commandables et ne le seraient plus à l’avenir. En bref, une annulation en bonne et due forme.

Et pour cause. Son scénariste, Eric Esquivel, s’est vu accusé publiquement par son ex-compagne, Cynthia Naugle, de harcèlement sexuel et moral. Dans une tribune, sur son blog, elle raconte les exactions (agression à caractère sexuel lorsqu’il était son responsable, prise de contrôle moral lorsqu’ils furent en couple) d’un certain X, que toute l’industrie a vite reconnu. La coloriste de la série, Tamra Bonvilain, a décidé  de se retirer de la série par solidarité avec Naugle, suivie dans la foulée par le dessinateur Ramon Villalobos. Sans dessinateur et sans coloriste, avec un scénariste sur la sellette, le couperet est donc vite tombé.

Depuis le phénomène #metoo, les maisons d’éditions sont particulièrement intransigeantes concernant les abus faits aux femmes. DC Comics a ainsi licencié Eddie Berganza l’année dernière et tout récemment,  IDW a préféré écarter Greg Goldstein de la présidence de sa branche édition.

Border Town

Source : Comicbook.com

.