Chef Otaku et le petit chef au PGF

Ce week-end, au Poitiers Geek Festival, nous avons rencontré le Chef Otaku et nous en avons profité pour lui poser quelques questions.

Alors parle-nous un peu de ton activité de Youtubeur. Comment as-tu commencé ? Pourquoi ? Révèle-nous un peu les secrets de ce qui se passe derrière la chaîne YouTube.

Chef Otaku : J’ai commencé YouTube avec mon frère parce qu’on s’ennuyait. On habitait à la campagne, on n’avait rien à faire et on avait une caméra. On s’est dit qu’on allait faire des petites chroniques sur les mangas parce que je m’intéressais aux mangas depuis longtemps. J’en lisais beaucoup, j’ai participé à des fanzines et je traînais pas mal sur les forums qui en parlaient.

Tu peux nous donner les noms des fanzines auxquels tu participais ?

Chef Otaku : J’ai participé au fanzine Pop Tart, mais je crois qu’il a disparu depuis. Et j’étais sur les sites Manga sans frontière, le forum BD Amateur et plein d’autres que j’ai oubliés. Et c’est donc comme ça que je me suis dit que j’allais faire des petites vidéos marrantes en parlant de mangas. Et puis ça a marché donc on a continué, et aujourd’hui c’est notre métier.

Tu as considéré que ça avait marché au bout de combien de vues, à partir de combien d’abonnés ?

Chef Otaku : En fait, ça a marché tout de suite. À l’époque, c’était il y a 5/6 ans, quand tu avais 1 000 abonnés, c’était déjà énorme. Et j’ai eu 1 000 abonnés au bout d’une semaine, 2/3 mois après j’étais à 10 000 et un an après, j’avais atteint les 100 000 abonnés. Au bout d’un moment, on s’est rendu compte qu’on pouvait en vivre, et on a décidé de faire ça à plein temps.

Et cet argent, il vient exclusivement des publicités ?

Chef Otaku : Non, pas exclusivement. Il vient à 90% des vues YouTube et après il y a tout ce qui est financement participatif, Tipeee, Youtip aussi récemment, et de temps en temps des petites opés sur la chaîne. Souvent c’est pour des jeux mobiles mais des fois c’est pour d’autres trucs.

C’est-à-dire que tu présentes des jeux mobiles et les gens te payent pour ça ?

Chef Otaku : Oui. En gros je vends mon image.

Et quand tu présentes une œuvre artistique, par exemple un manga, c’est vraiment parce qu’il te tient à cœur ? On ne t’a pas payé pour le faire ?

Chef Otaku : Non. Depuis le début de ma chaîne, je parle surtout de choses qui me plaisent. Des fois ça ne me plaît pas et je le fais quand même parce que ça fera des vues mais je parle principalement de ce qui m’intéresse. Je ne vais pas prendre 2/3 semaines à faire une vidéos pour parler d’un truc qui ne me parle pas. Donc jusqu’à présent c’est moi qui choisis ma « ligne éditoriale ». On m’a déjà proposé de me payer pour parler d’un manga en particulier mais j’ai toujours refusé. Je leur disais de m’envoyer leur truc et que j’en parlerais avec plaisir gratuitement si ça me plaisait. Mais vu que j’ai appris que les pratiques du game étaient en train de changer, j’envisage de peut-être dire oui à l’avenir. Parce que je me suis rendu compte récemment que j’étais le seul à dire non. Mais dans tous les cas, si jamais je franchis le pas, ce sera toujours un truc que j’ai bien aimé. Si je trouve un truc vraiment nul, je dirai non parce qu’au delà du fric, c’est une question de sincérité envers le public quand même. Les gens ont confiance en mon avis et si je leur dis qu’un manga est bien alors que je sais qu’il ne l’est pas, ce n’est pas bon.

Et tu as dit que tu pouvais mettre 2/3 semaines à faire une vidéo. Pas toutes, j’imagine, mais ça t’arrive ?

Chef Otaku : Oui, pas toutes mais il y en a qui m’ont pris du temps. Après quand je dis 3 semaines, ce n’est pas 3 semaines non stop. C’est étalé sur plusieurs semaines parce qu’il y a d’autres activités parallèles à YouTube. Là, j’ai sorti mon comic book. Et il y a les conventions et puis toutes les opés que je dois faire.

Puisque tu parles de conventions, tu passes combien de temps par an sur les routes des festivals en France ?

Chef Otaku : Jusqu’à 2017, on en faisait une vingtaine par an. Donc on en faisait 2/3 par mois. On a ralenti un peu l’année dernière parce que c’était vraiment épuisant et c’était dur de garder le rythme sur la chaîne YouTube. Et je pense que je vais me contenter d’en faire 4 ou 5 par an maintenant parce que ça prend beaucoup de temps et c’est fatigant.

Sur Superpouvoir, on est surtout spécialisés pop culture, geek et comics donc est-ce que tu aurais quelques suggestions mangas pour les fans de comics ?

Chef Otaku : Y a pas mal de mangas de super-héros en ce moment comme One punch man par exemple, puis le nouveau shonen à la mode My Hero Academia, ça reprend tous les codes des super-héros mais aussi ceux du shonen donc ça peut être une bonne porte d’entrée pour les fans de comics. Mais je parle aussi un peu de comics sur ma chaîne et je vais essayer de m’y mettre un peu plus.

En parlant de comics, si tu devais citer 2/3 comics parmi tes préférés tu citerais lesquels ?

Chef Otaku : J’adore Frank Miller donc The dark knight returns. J’adore aussi The Killing Joke, Watchmen évidemment, c’est un classique. J’aime beaucoup Rick Remender et puis tout ce qui est Kickass, Punisher Max, Steve Dillon, Preacher que j’ai redécouvert cette année avec Urban Comics, Black summer, Invincible.

Merci pour tous ces conseils avisés en mangas et en comics et à très bientôt puisqu’on va publier tes vidéos sur Superpouvoir.com. On est très heureux de pouvoir mettre ça en avant parce qu’on trouve ça cool.

 

Video Thumbnail

THE KILLING JOKE : BATMAN et BATGIRL font du s*xe !?

Ce week-end, au Poitiers Geek Festival, nous avons rencontré le Chef Otaku et nous en avons profité pour lui poser quelques questions. Alors parle-nous un peu de ton activité de Youtubeur. Comment as-tu commencé ? Pourquoi ? Révèle-nous un peu les secrets de ce qui se passe derrière la chaîne YouTub

.