Captain LSD est de retour ! Le célèbre super-héros créé par Jim Dandy bénéficie d'une remasterisation de premier plan ainsi que d'une suite, le tout dans un recueil de plus de 90 pages disponible via une campagne de financement participatif. Cette campagne est déjà un succès et, prenant fin le 18 avril 2024, nous vous conseillons de ne pas tarder à vous le procurer sur la plateforme Ulule.

Nous profitons de l'occasion pour poser quelques questions à la personne possédant le cerveau génial dans lequel sont nés toutes les aventures de Captain LSD, Jim Dandy.

Superpouvoir : Salut Jim, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter rapidement ?

Jim Dandy : Je m'appelle Jim Dandy.  J' ai volé mon pseudo au chanteur des Black Oak Arkansas car ça sonnait bien et je pensais qu'il fallait être américain pour faire des comics. En fait, non, il faut juste être super-balèze au dessin. Je l'ai découvert quand Jean-Jacques Dzialowski a dessiné des numéros de Detective Comics pour DC. C'est d'ailleurs par l'intermédiaire de ce même Jean-Jacques que j ai rencontré Jean-Marc Lainé qui m'a ouvert les portes de Semic France (avec l'approbation du rédacteur en chef, un certain Thierry Mornet) en 2002. J ai donc bossé trois ans avec eux tout en essayant de lancer mes propres projets. C'est à cette époque que j ai écrit "L'Écume des Ours", "Le Livre des Abymes" et affiné mon concept de Capitaine LSD (notamment avec des histoires courtes, parues dans Scarce ou Porophore).

J'ai bossé dans des revues comme Grand Galop, Arthur et les Minimoys Magazine ou encore Gulli le mag. J'ai eu un bref passage comme coscénariste pour du dessin-animé (Le petit Nicolas, Iron Man Armored Adventures) et finalement, la sortie de mon premier album "Capitaine LSD : Welcome to the 90s'"chez les éditions Reflexions. Après, on a fini la saga d'Ozark avec Thierry Mornet. Chez Wanga Comics, j'ai aussi bossé pour Hexagon Comics avec Jean-Marc Lofficier (La jeunesse de Zembla, Le Garde Républicain Annuel, La Mosaïque Hexagon). En parallèle, j 'ai crée ma propre structure, Mega-Low-Comix avec laquelle j'ai sorti cinq ouvrages autour du Capitaine LSD et son univers.

Superpouvoir : Pour ceux qui ne connaissent pas le Capitaine LSD et son univers, peux-tu les présenter rapidement ? Que se passe-t-il avant cet album ?

Jim Dandy :  Capitaine LSD est un personnage issu de la seconde génération de super-héros européens. Il fait partie de l'équipe Sup'Europa créée au sortir de la seconde guerre mondiale pour protéger l'Europe de la menace communiste et de leur super soldats, les Soviets Suprêmes. À la chute du rideau de fer à la fin des années 80, l'équipe n 'a plus trop de raison d'être. Lors d'une conférence, le Capitaine LSD annonce sa démission et disparaît mystérieusement pendant cinq ans. On le retrouve sur une plage du sud de la France, ivre mort. C'est le point de départ de l'album.

Superpouvoir : Qui est SDUG et comment vous êtes vous rencontrés ? Qu'apporte-t-il à cette aventure du Capitaine LSD ?

Jim Dandy : SDUG est un ami que j ai rencontré aux beaux-arts à Tournai à la fin des années 90. On est toute une petite bande de dessinateurs et même si la distance nous sépare, l'amitié perdure au delà de l'espace et du  temps. Vous en retrouverez d'ailleurs certains dans la section bonus de l'album. SDUG a fait deux albums chez Ankama et comme j'étais très en retard sur la colorisation de l'album, je lui ai demandé de l 'aide pour les aplats mais il me rendait des planches terminées et plus belles que celles que j avais déjà faites. Je n ai donc pas eu le choix et je l 'ai engagé comme coloriste officiel ! Il amène avec sa palette toute l'atmosphère "flottante" qui caractérise l'album. En gros, il pense en couleurs ce que j'imagine en noir et blanc ! Les planches du tome 2 sont encore plus magnifiques car son style a encore évolué. Sans lui, il n y aurait pas eu de ressortie de l'album car je n 'aurais pas trouvé l’énergie nécessaire pour passer deux ans à faire de la couleur. Et sans ressortie du tome 1, il n'y aurait pas eu de tome 2.

Superpouvoir : Avec quel autre personnage de comics souhaiterais-tu faire un crossover du Capitaine LSD ?

Jim Dandy : Figures-toi qu'il existe déjà ! Pour quelques pages, il y a un crossover avec Fantax et le Garde Républicain. C'est dans l'album Héritage à paraître en mai  chez Yamraj Comics. Si je pouvais choisir d'autres héros, il y aurait Photonik et Mikros, Spider-Man, les Champions de Xandar ou Youngblood. Peut-être The Heckler ou Zembla ? Goldorak ? L'agence tous risques ?

Superpouvoir : Félicitations pour ta campagne Ulule qui se termine le 18 avril. Pourquoi avoir choisi le crowdfunding pour ce nouveau projet ? Pour toi, quels sont les avantages et inconvénients du crowdfunding ?

Jim Dandy : À la base, ma BD devait être publiée par un éditeur américain. J'avais fait faire une traduction à Jerôme Wicky et c'est la raison pour laquelle j'ai commencé à la coloriser. Au bout de trois ans de travail, l'éditeur m'a lâché, sans que je comprenne trop pourquoi. La déception était immense. J 'ai réfléchi et j'ai décidé de revenir en France, d'être mon propre éditeur et d'essayer le crowdfunding afin de ne pas rester sur une déception. Avec le crowdfunding, j'avais très peur de subir une humiliation mais j'ai reçu un soutien énorme, d'abord des gens qui m'entourent (rien que par la vidéo) puis les médias qui ont relayé le projet et ont vraiment changé la donne (merci RadioComics et Comicsblog et maintenant Superpouvoir !). Sans soutien médiatique, on arrive pas à grand chose. J'aime beaucoup l'idée du crowdfunding. Je pense aux campagnes autour de Photonik par exemple. C'était vraiment très excitant à suivre, tous ces bonus, ces lives. On est presque triste quand ça s'arrête !

Superpouvoir : Quelles sont les différences entre la version en noir et blanc de cet album et cette nouvelle version ? Quels arguments proposerais-tu à quelqu'un qui a déjà la version originale ?

Jim Dandy : En fait, il n 'y a pas que les couleurs qui changent. J'ai aussi retapé pas mal de dessins qui étaient assez foireux. J 'ai aussi refait la couverture avec l ''aide de SDUG. Le crowdfunding m'a permis d'en faire une vraie gimmick cover avec l'ajout d'un logo argenté. Je suis un enfant des 90s' et les gimmick cover occupent toujours une large place dans mon amour des comics. Il y a aussi à la fin une impressionnante galerie d'invités et une version des sept premières pages totalement inédite car je les ai redessinées. La première aventure originelle du Capitaine LSD est réimprimée (réalisée en 1999 pour mon jury de deuxième année). C'est au format comics. C'est cool d'avoir les deux versions car on peut comparer le noir et blanc et la couleur. Ca serait bizarre d'avoir un tome 2 en couleur et pas au même format. Il y a aussi tous les bonus déjà débloqués : marque-pages, posters, sous-bock, sticker ! Vous allez recevoir une véritable pochette surprise pour vingt euros !

Superpouvoir : Qu'est-ce qu'Image Grand Design ? Quelles sont les histoires que tu as dessinées pour ce projet ? Comment as-tu été affecté par le décès d' Ed Piskor (X-Men Grand Design, Hip Hop Family Tree) ?

Jim Dandy : Le décès d'Ed Piskor est une chose vraiment très triste et rageante car les choses auraient probablement pu se passer autrement. Un vrai gâchis. Ses émissions avec Jim Rugg ont occupé une grande partie de mon confinement. J'étais tombé sur leur chaîne à leur tous débuts car ils cherchaient des dessinateurs qui avaient été publiés dans les fans-pages de Wizard. Ma première publication étant dans le huitième numéro de Wizard, j'ai tout de suite répondu à l'appel ! Il s'est crée une véritable communauté autour de ces vidéos et c'est de là qu'est né le projet Image Grand Design ! Ed Piskor a littéralement appelé ceux qui le voulaient pour lancer ce bootleg. Ca a donné un livre de 250 pages sur lequel une soixantaine de dessinateurs du monde entier se sont éclatés ! J ai fait deux histoires (réimprimées dans un artbook proposé avec le crowdfunding de Capitaine LSD). La première est une parodie du crossover Deathmate entre Image et Valiant et la série télévisée Desperate Housewives. Ça s'appelle donc Deathmate Housewives (je sais, c'est très con !). Le second, Image United, propose une fin possible au crossover du même nom qui n 'a jamais eu de conclusion à ce jour. Il est écrit par Frank Fürt !

Superpouvoir : Qui est Doctor Weird et qu'as tu adoré faire en dessinant une aventure de ce personnage ?

Jim Dandy : Doctor Weird est un personnage de fanzine crée dans les années 1960. C'est sur cette série que George R.R. Martin (Game of Thrones) et Jim Starlin (créateur du personnage de Thanos) ont fait leurs premières armes. Pour moi, c'était ma première publication US. Le coloriste Glenn Whitmore est le coloriste du soixante-quinzième numéro de Superman consacré à sa mort. Le scénario est de Gary Carlson (Big Bang Comics, Teenage Mutant Turtles, Supreme). En bref, c'était super cool et un peu surréaliste pour moi !

Superpouvoir : Quels sont les conseils que tu donnerais à un artiste débutant ? Quel est le conseil que t'as donné Erik Larsen (Savage Dragon) ? L'as-tu  suivi ?

Jim Dandy : Pour un jeune qui débute, je lui dirais de ne pas trop s'enfermer chez lui pour dessiner, de traîner dans les magasins de BD, dans les festivals, les expos, de rencontrer des gens qui partagent la même passion. C est la meilleure façon d'avancer.

Dessiner un peu tous les jours pendant une heure, c'est bien.

Faire des fanzines. Ne pas se lancer d'emblée dans quelque chose de trop long. Une BD de cinq pages, c 'est déjà bien. Noter toutes ces idées dans un carnet.

J ai mis sept ans à finir la version noir et blanc de Capitaine LSD car je travaillais en même temps. J'étais super -lent et vite déprimé. Pour me remonter le moral, mon pote Tom a croisé Erik Larsen et lui a parlé de moi. Larsen a écrit sur une carte postale "Finis ton putain de bouquin, glandeur !". J'ai appliqué ce conseil du mieux que je pouvais.

Superpouvoir : Comment et pourquoi as-tu fondé  ta maison d'éditions Mega-Low-Comix ? Où peut-on se procurer tes albums ?

Jim Dandy : Pour l'instant, c'est encore vide, mais j ai monté une boutique Etsy pour Mega-Low-Comix. On verra après le crowdfunding pour éventuellement y mettre de la BD. Mes autres ouvrages sont pour la plupart épuisés. Je pense qu'on trouve encore sur Amazon Print le roman écrit par Gilles Peyroux "Retour à Pecq" illustré par mes soins et mettant en scène le Blaireau.

J'ai fondé Mega-Low-Comix car un jour, un collègue m'a demandé une illustration pour son album. J'avais peu de temps mais je m'y suis lancé à fond. Finalement, il a refusé mon dessin car ça n'était pas le style graphique qu'il avait en tête. J'étais tellement dégoûté que je me suis dit que dorénavant, je bosserais pour moi. Ça a été un déclencheur.

Superpouvoir : Quels sont tes projets futurs ?

Jim Dandy : La suite de Capitaine LSD. J'aimerais que le tome 2 qui est complètement écrit et dont dix-neuf pages sont terminées puisse sortir d'ici un an.

Sinon, je suis toujours en train de réfléchir à des idées d'histoires, avec des ninjas des cyborgs et des barbares. Le truc, c'est que j adore dessiner de l'action, mais j'écris très souvent des scénarios plutôt calmes.Il y a aussi un projet méga secret, la relance d'un vieux titre auquel je risque de participer mais pas le droit d'en parler !

Superpouvoir : Quel est le super-pouvoir que tu aimerais posséder et pourquoi ?

Jim Dandy : Voler car ça doit être bien cool !

Merci à toi pour cette interview et à Jocelyn Talureau pour la question sur Ed Piskor. Pour vous procurer Captain LSD, rendez-vous sur la plateforme Ulule.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Fantax
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter