Découvrez la critique du tome 3 de BRZRKR qui met fin à la première partie de la série de comics imaginée par Keanu Reeves, sur un héros immortel qui sera prochainement adapté au cinéma et à la télévision.

Pour comprendre Uhune, ou encore B. (alias le berserker), c'est jusqu'à ses origines qu'il faut remonter, jusqu'à sa naissance. Et c'est ce à quoi vont s'employer toute l'équipe de militaires autour de lui,. Leur objectif, très égoïste, est toujours de l'étudier pour le comprendre, et tenter de voler et clone son secret, mais aussi de rendre B. finalement mortel, comme cela lui a été promis.

BRZRKR, la critique du tome 3

Cet ultime tome met un point final à cette trilogie ainsi qu'à ce premier cycle, qui ne devrait pas rester sans suite, la boucle est bouclée, tout ce que l'on attend d'un divertissement haut de gamme est présent dans cette série comme beaucoup d'action et de sang, mais aussi beaucoup de renversements de situations, de surprises et de bons sentiments. Le récit est une fois de plus ultra violent, voire même très gore, et on apprend ici l'origine du personnage, ainsi que le destin qui l'attend. Le final est tout aussi digne d'un grand film de science-fiction.

Alors, si le tome 2 ne remonte pas à loin, il faut avouer qu'on est légèrement perdu au début, quelques doutes s'installent pour finalement se lever un peu plus loin. Mais, même si on est vite aspiré dans cette histoire assez rapide, je trouve qu'on a perdu tout l'attrait des deux premiers tomes qui étaient plus centrés sur le personnage et ses questionnements pour sombrer dans une bataille gagnée par les militaires et autres savants fous. La seule ambition du héros titulaire est de redevenir humain, ou plus simplement mortel. Uhune est blasé par tout ce qu'il a vécu, par cette violence qui le caractérise et qui est aussi le fuel qui le fait aussi avancer. Il veut définitivement laisser cela derrière lui

La sublime couverture représentant l'ange de la mort vient compléter les deux premières toutes aussi soignées. Le dessin et les couleurs accompagnent à merveille le récit sachant être tout autant sanglant que plus posé et contemplatif.

À noter que deux séries de comics dérivées sont en cours chez BOOM! Studios (l'éditeur de la version originale) : BRZRKR: Fallen Empire #1 qui est sorti en novembre 2023, plonge le héros sanguinaire à l'époque de l'empire d'Olos ainsi que BRZRKR: Poetry of Madness, sorti en juillet 2023 qui confronte B. aux monstres Lovecraftiens.

Et finalement ?

Finalement, BRZRKR est une franche réussite. Ce n'est pas le caprice d'un acteur de films d'action (en l'occurence Keanu Reeves) qui a eu envie d'apposer son patronyme sur des comics pour vendre du papier. Il s'agit bien là d'une œuvre ambitieuse, travaillée avec soin, modelée pour proposer un univers cohérent. C'est le sentiment que l'on a en refermant ce tome. Le sentiment d'avoir parcouru en trois tomes, une véritable histoire autour de ce personnage immortel, fatigué, qui souhaite la normalité qui lui a été refusé tout au long de sa (très) longue vie. Alors bien évidemment, la série fait penser à Highlander et c'est une redite, mais le rapprochement est inévitable et surtout, non dommageable et flatteur pour les deux séries. Le premier cycle est donc bouclé, mais sera bien évidemment complétée par d'autres histoires, et l'univers de BRZRKR sera étendu pour notre plus grande joie. Les jalons sont posés, maintenant le ciel est la limite. C'est trash, mais aussi très humain, ce tome est peut-être un cran en dessous les deux premiers, mais l'ambition est toujours là ainsi que l'émotion et les réponses aux questions que l'on pouvait se poser.

BRZRKR sur Superpouvoir :

BRZRKR Tome 3Contrebande
De Keanu Reeves, Matt Kindt et Ron Garney
Cartonné – 16,95€
Acheter sur : AmazonFNACCulturaBubble

B., mi-mortel et mi-dieu, est sur le point de lever le voile sur les mystères qui entourent sa naissance grâce à une nouvelle découverte. Dernier tome de la série.

Suivez-nous pour ne rien rater :

Delcourt

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter