Suite de notre série d’articles sur le run d’Ed Brubaker sur Captain America. Après avoir parlé de l’ambiance, de Red Skull et des Cubes Cosmiquesdes retours de Bucky et de tous les Captain America officiels, du clone du capitaine, de Sin, la fille de Red Skull, et des personnages secondaires utilisés par le scénariste américain.

Nous allons finir ce petit tour de l’utilisation de la continuité par Ed Brubaker dans la série Captain America par l’évocation de plusieurs des adversaires du héros. Le scénariste fait quelques retcons (Dr. Faustus), utilise des personnages plus ou moins obscurs (Man with no face, Ameridroid) mais aussi deux adversaires très ancrés dans la mythologie de la série (Batroc et Crossbones).

1- Crossbones

Brock Rumlow apparaît dans Captain America #359 (inédit en VF). Il est alors une sorte d’homme de main du Red Skull.

Captain America #364 - p05

Il est redoutable au combat, utilise avec talent l’arbalète et le couteau mais, contrairement à Batroc, il n’a pas de sens de l’honneur : tous les coups sont permis avec lui. Il était un chef de gang dans New York dont faisait partie deux des frères de Diamondback.

 

Captain America #400 - p05

Il est responsable de la mort des trois frères d’une façon ou d’un autre et utilisera la naïveté de la future héroïne, pour l’utiliser physiquement (autant sexuellement que pour la passer à tabac) (1).
Puis, il est employé par le Red Skull algérien (celui des années 50, communiste qui tua les parents de Peter Parker), qu’il pense être le vrai. Il fait partie d’un groupe d’assaut du château d’Arnim Zola. Il arrive quelques jours après que le Red Skull se réveille dans un clone de Rogers. Il est épargné au vue de ses capacités et entraînés par les meilleurs (dont le Taskmaster(2).

 

Captain America #369 : Crossbones

Il dirige même la première version du Skeleton Crew, équipe de surhommes dévoué au Red Skull. En effet, il reste fidèle à son patron et le recherche quand ce dernier est abandonné à une mort certaine par Magneto (3)La seule fois où il montrera son désaccord le Skull le mettra temporairement à la porte (il ne voulait pas que Viper se joigne à l’organisation) (4).

Captain America #399 - p24

Il recroise Diamondback qu’il brise physiquement et mentalement pour qu’elle vole une poche du sang de Cap (5). Il teste l’injection sur elle dans la foulée (6). Cela préfigure comment Brubaker l’utilisera avec Sin.

(1) Back up de Captain America #400 (Inédits en VF)
(2) Back up de Captain America #383 (Inédits en VF)
(3) Captain America #367 à 369 (Inédits en VF sauf le 367 traduit dans l’Omnibus Actes de Vengeance)
(4) Captain America #394 (Inédits en VF)
(5) Dans Streets of Poison. Une drogue se mélange au sérum du super-soldat et rend Rogers fou. Il sera transfusé puis ce sang sera traité mais Rogers ne voudra pas le récupérer (le sérum se recréera de lui-même). Captain America #372-378, traduit dans Titans #165-170 chez Sémic.
(6) Back Up de Captain America #399-400, 402-407 + Captain America #409-410 (Inédits en VF)

2- Docteur Faustus

Il est apparu pour la première fois dans Captain America (1) et y fera la plupart de ses apparitions, souvent à des moments clés pour Steve Rogers. De son vrai nom, Johann Fennhoff, Autrichien, il est un maître de la manipulation mentale qui utilise souvent la culpabilité de ses adversaires pour les terrasser. Il est démuni face à la force physique. Dés sa deuxième apparition, il utilise le grand amour perdu de Rogers durant la seconde guerre mondiale qui s’avérera être la sœur de Sharon Carter (2).

Captain America #161

Puis, il utilise le Captain America des années 50, à qui il donnera une nouvelle identité de Grand Directeur pour une organisation néo-nazie « La Force Nationale ».  Cela finit par l’immolation de ce Captain America et de Sharon Carter (morts toutes relatives) mais aussi par la paralysie des membres inférieurs de Faustus dans la chute d’un ballon dirigeable (3).

 

Captain America : Dr Faustus

Enfin, il revint dans la vie de Nomad (Jack Monroe) en le manipulant. Il lui rend des souvenirs refoulés de son éducation dans une famille de sympathisant nazi américain qui avait formé une communauté entière dans une petite ville. Jack les avait dénoncé sans le vouloir au FBI quand il était enfant. Monroe se venge en le tuant d’une balle dans la tête (4).

Captain America : Dr Faustus

Faustus réapparu pourtant dans les Captain America de Brubaker en vie et sur ses deux jambes. Il sera présent durant tout son run jusqu’au procès de Bucky Barnes. Ensuite on le revoit dans les Thunderbolts du Red Hulk, la nouvelle Ms. Marvel et la série sur Steve Rogers actuelle sans qu’aucune explication ne soit donnée.

(1) Captain America Vol.1 #107, en VF Thor (Arédit Flash Pocket 4) et dans Captain America : L’intégrale 1968-1969 chez Panini.
(2) Captain America Vol.1 #161-162 traduit dans Captain América #14 (Arédit; Artima color superstar) : La Menace de Sollar et dans Captain America : L’Intégrale 1973 chez Panini.
(3) Captain America Vol.1 #231-236 traduit en VF dans Captain America #24-25 (Arédit, Artima color Marvel)
(4) Nomad Vol.2 #19, inédit en VF

3- The Man With No Face

Ce personnage est apparu dans Captain America Comics #77. Au départ, c’est un assassin chinois à la solde de la Chine Communiste qui tue dans Chinatown. Il se sert d’une hachette et finit par se suicider en sautant d’un toit. Il se révèle être le frère jumeau du policier de Chinatown. L’épisode date de 1954 et est donc rétroactivement attribué au Captain America des années 50  et son Bucky (Jack Monroe, tué par le Winter Soldier dans la série de Brubaker).

Captain America : the man with no face

Ce sera sa seule apparition (hors flashbacks) avant Captain America Vol 5 43-48. D’ailleurs on ne sait pas trop si c’est le même personnage tant le dernier ressemble plus à Deathstalker (le chasseur, vieil ennemi de Daredevil qui se rendait immatériel et avait un toucher mortel). Est-ce le même ressuscité depuis sa première apparition par le professeur? Le premier était-il un imitateur tel le Red Skull des années 50 ?

Captain America : the man with no face