Wonder Woman et Batman dans The Brave and the Bold par Liam Sharp

La nouvelle série de Liam Sharp mettra en scène Wonder Woman et Batman et sera intitulée The Brave and the Bold. Ce sera une série limitée en six numéros et débutera le 21 février 2018. Liam Sharp y signera à la fois scénario et dessins.

DC Comics ressuscite donc une des grandes séries classiques de son histoire. The Brave and the Bold a en effet débutée en 1955, en présentant les aventures de héros historiques (comme The Viking Prince de Joe Kubert). La série est cependant plus connue pour avoir servi de banc d’essai à la Justice League of America (#28-30) et Teen Titans (#54 et #60) et pour avoir abrité un long run où Batman faisait équipe avec un nouvel héros chaque mois (de #67 à #200), marqué par la patte du dessinateur Jim Aparo. La série deviendra ainsi le symbole du team-up à la DC. Le titre fera ainsi une brève réapparition en 1991, avec également une série limité en six parties où les scénaristes Mike Grell et Mike Baron animent deux de leurs héros fétiches, Green Arrow et Butcher. La série reviendra ensuite en 2007 sous la houlette de Mark Waid et George Pérez pour 35 épisodes où l’ensemble des super-héros DC font équipe.

Avec Liam Sharp, ce sont donc Wonder Woman et Batman qui feront équipe. Après son run d’un an sur la série Wonder Woman en compagnie du scénariste Greg Rucka, Sharp ne pouvait pas se séparer de l’amazone et a choisi de faire se rencontrer la mythologie grecque et la mythologie celtique. Un dieu irlandais meurt, et Diana décide donc de faire appel au meilleur détective du monde, Batman, pour l’aider à enquêter. “C’est une aventure. C’est un mystère. C’est tout ce que les gens peuvent espérer d’une histoire de Wonder Woman et Batman”, s’enthousiasme-t-il. L’auteur britannique, connu pour son inspiration heroïc-fantasy, est un féru de mythologie celtique.  Il est proche de l’Irlande par son épouse, Christina McCormack (le couple y passe tous leurs étés) et l’histoire sera dédiée à son beau-père qui  était lui aussi passionné par le sujet et qui a disparu cet été. Pour Sharp, ce sera également l’occasion de s’essayer à nouveau à l’écriture après son premier roman, God Killers (2009, Mam Tor), lui aussi tourné vers la fantasy.

Wonder Woman et Batman dans The Brave and the Bold par Liam Sharp

Source: The Washington Post

.