Comme la totalité des films Marvel Studios, et tous les plus récents films DC, Wonder Woman 1984 a bien une scène post-générique – ou plutôt mid-credits comme disent nos amis anglo-saxons, la séquence apparaissant après la première partie du générique. Et si on pouvait s’attendre à ce qu’il y en est une, clairement, il faut bien avouer qu’on n’imaginait pas voir la personne en question.

Attention toutefois. il s’agit évidemment d’un spoiler. Ça ne vous gâchera pas l’intrigue du film, ce n’est absolument pas une révélation de dingue non plus, et d’un autre côté, on ne sait même pas encore quand on pourra enfin voir le film en France. Mais bon, on vous prévient.

Wonder Woman 1984 – la scène post-générique

Tandis que défile la liste de noms des membres du casting et de l’équipe du film durant un générique aussi parasité qu’une vieille cassette vidéo, le film semble reprendre. On retrouve une rue bondée et très agitée, qui se remet doucement des événements du blockbuster. On y suit une femme de dos à la longue chevelure brune, dont la silhouette élégante nous évoque sans aucun doute Diana Prince (Gal Gadot).

Un poteau électrique s’écroule sur une mère et son bébé, mais Diana repousse le poteau d’un bras puis continue naturellement son chemin. La mère du bébé appelle la femme pour la remercier, celle-ci se retourne comme dans une publicité de shampoing pour les cheveux et tadaaaa : ce n’est pas du tout le visage de Gal Gadot, mais celui de Lynda Carter, celle-là même qui incarnait Wonder Woman dans la série télévisée des années 70.

Elle dit qu’elle se nomme Asteria. La mère la remercie d’avoir sauvé sa fille, et lui demande, pfiouuu, comment a-t-elle bien pu faire une chose pareille. Asteria lui répond qu’elle fait ça depuis longtemps, regarde la caméra, et nous fait un clin d’œil avec la subtilité d’un smiley après une jeu de mot bien lourdingue que tout le monde avait captée mais dont l’auteur souhaite que vous ne passiez pas à côté.

Qui est Asteria ?

Tout vient du marqueur visuel de ce second opus « au cinéma » de l’héroïne DC, la fameuse armure dorée. Si les lecteurs de comics la connaissent via l’excellent Kingdom Come, de Mark Waid et Alex Ross, on apprend ici qu’il s’agit d’une armure portée par une ancienne guerrière amazone du nom de – vous l’avez deviné – Asteria. Pendant que les Amazones fuyaient sur l’île de Themyscira, Asteria affrontaient les hordes d’hommes qui étaient après elles. Depuis, elle vit parmi nous, dans l’anonymat. Même Diana Prince n’a pas réussi à la retrouver, seulement son armure.

Étonnamment, le personnage d’Asteria tel qu’on nous le présente dans le film n’existe pas vraiment dans l’univers DC Comics. Les sites US ont bien entendu fouillé de leur côté pour trouver la moindre référence, et on notera la brève apparition d’un personnage du même nom dans la mini-série Elseworld’s Finest, qui est membre de la Justice Society dans un univers parallèle.

Plus intéressant, en 2018, dans Justice League #11, on a vu Diana accompagnée d’un oiseau métallique à deux têtes qu’elle avait trouvé sur un récif et qui se nommait justement Asteria, dont on apprenait qu’il s’agissait également du nom d’une « ancienne sœur qui s’est battue contre les dieux ». Comme le fait très justement remarquer le site Bleeding Cool, il est très probable que les scénaristes James Tynion IV et Scott Snyder étaient au courant de ce caméo dans le film, d’autant que Geoff Johns était à la fois le Chief Creative Officer chez DC Entertainment et le co-scénariste de Wonder Woman 1984. Bref, il a très certainement préparé le terrain histoire de faire un lien, même très superficiel, entre les comics et le films DC.

À noter pour finir que dans la mythologie grecque, Astéria est la fille du Titan Céos et de sa sœur Phébé, et incarnait la nuit étoilée.

Cela signifie-t-il que nous reverrons Asteria dans Wonder Woman 3 ?

On ne va pas se mentir, Warner et DC n’ont certainement pas de projet pour le personnage d’Asteria, cette scène post-générique n’étant vraisemblablement qu’un prétexte pour l’inévitable caméo de Lynda Carter.

Quant à Wonder Woman 3, Patty Jenkins et Gal Gadot ont prévenu qu’elles ont bien l’intention de faire une pause de plusieurs années avant de décider si elles rempileraient ou pas pour le troisième volet de l’Amazone, et c’est dans un biopic de Cléopâtre que nous les retrouverons très bientôt. Toutefois, si un Wonder Woman 3 voyait le jour, il devrait se dérouler à notre époque, contrairement aux précédents opus. D’ici là, nous pourrions avoir droit à un film spin-off (ou une série ?) consacrée aux Amazones de l’île de Themyscira.

Wonder Woman 1984, dans les cinémas ouverts un peu partout dans le monde et sur HBO Max aux États-Unis. Le film sortira également en France un jour. Peut-être.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma