Strange Adventuresest la nouvelle mini-série de Tom King et Mitch Gerads, le duo à l’origine de deux grandes œuvres de ces dernières années : Sheriff of Babylon et Mister Miracle. Allaient-ils une nouvelle fois nous proposer une série qui allait nous émerveiller ? Force est de reconnaître qu’à vouloir utiliser toujours les mêmes ficelles, l’auteur nous endort et on a du mal à terminer le bouquin.

Strange Adventures

(Image : © DC Comics)

Mêmes thèmes, même traitement

Strange Adventures part sur le même principe que Mister Miracle, avec de nombreux points communs. Tout d’abord, en choisissant comme protagoniste principal un héros un peu désuet, Adam Strange, plus à la mode et pas très utilisé. Les auteurs en livrent ensuite une redéfinition en confrontant la version caricaturale de sa création (le style Kirby pour Mister Miracle et le héros de science-fiction des débuts du Silver Age pour Strange Adventures) avec le monde moderne, toujours avec un petit côté dépressif et tragique. On sait que Tom King, ancien agent du gouvernement, a été traumatisé par son expérience dans les conflits armés et cela transparaît dans la quasi-totalité de ses œuvres, que ce soit Omega Men (un de ses meilleurs récits), dans Mister Miracle ou encore Sheriff of Babylon. Malheureusement, Strange Adventures ne possède ni le côté autobiographique de Sheriff of Babylon, ni l’originalité de Mister Miracle. De fait, on a l’impression en lisant Strange Adventures de relire une version beta (voire zêta) du titre précédent. Les similarités sont en effet très nombreuses.

Strange Adventures

(Image : © DC Comics)

Qui est Adam Strange ?

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Adam Strange, il s’agit d’un héros crée à la fin des années 50 un peu sur le même principe que le John Carter de E.R. Burroughs. Adam est un scientifique qui se retrouve projeté sans le vouloir par un mystérieux rayon zêta sur une planète inconnue, Rann, et dont il va devenir le héros et le protecteur, tout en épousant la fille du personnage le plus reconnu de la planète. On a pu le croiser souvent dans plusieurs récits secondaires du DC Universe depuis les années 70 mais le personnage n’a jamais eu de série propre depuis la fin des années 60. Il est donc facile pour Tom King de retravailler le personnage. Nous voici donc sur Terre où Adam Strange est en pleine tournée littéraire. Il vient en effet d’écrire un best-seller sur la guerre tragique qui a opposé le peuple de Rann et une race extraterrestre. Guerre durant laquelle Adam et sa femme Alanna ont perdu leur petite fille. Malheureusement, lors d’une dédicace, un client fait un scandale. Ce dernier est retrouvé mort quelques jours plus tard dans son appartement, tué apparemment par le même rayon laser que celui du pistolet de notre héros. Adam, pour prouver son innocence, fait donc appel aux plus grands détectives de l’univers DC, à savoir Batman et Mister Terrific, pour enquêter et révéler au monde la vérité. Bien évidemment, cette enquête va réveiller de très mauvais souvenirs à Adam et Alanna, qui doivent surmonter non seulement le traumatisme des combats, mais aussi celui d’avoir perdu un enfant. Mais le couple a-t-il dit toute la vérité ?

Strange Adventures

(Image : © DC Comics)

Un copié-collé

Comme vous pouvez le constater, Strange Adventures est quasiment un copié-collé de Mister Miracle, abordant toujours le problème des syndromes post-traumatiques, de la relation entre un couple (une femme forte et un homme qui est en proie au doute) et sa descendance, de mensonges et de réflexions intérieures. Une guerre universelle qui se déroule quasiment toujours hors-champ, quelques références à des auteurs de comics du passé et voilà, on a coché toutes les cases. Et ce ne serait pas vraiment un problème ! Après tout, de nombreux auteurs reviennent toujours sur les mêmes histoires et réussissent très bien. Le souci, c’est qu’ici on ne sent aucune différence de traitement. En gros, c’est la même chose et cela devient ennuyeux à la longue. De plus, le récit est souvent découpé en deux parties : celle qui concerne l’enquête et les différents flashbacks nous racontant la guerre.  Et le procédé devient pénible sur douze épisodes. On comprend les parallèles, mais les transitions, contrairement à ce qu’à pu livrer l’auteur sur d’autres séries, ne fonctionnent pas. Tom King n’est pas arrivé à transporter cette fois-ci le lecteur, et comme son style est quand-même assez introspectif, ce dernier n’est pas tenu en haleine. Cela rend la lecture nettement plus longue. Après, il reste toujours des qualités d’écriture, mais cela reste à la fin une déception. Difficile d'apprécier son traitement un peu toujours monocorde de Mister Terrific et le gimmick de toujours répondre à des questions. En revanche, force est de reconnaître que la partie graphique est toujours d’un excellent niveau.

Strange Adventures

(Image : © DC Comics)

Le graphique c’est fantastique !

Du coup, le point fort du livre, ce sont les dessins. Mitch Gerads ne gère cette fois-ci pas toute la série. Il s’agit en effet d’un travail à quatre mains, puisque si le dessinateur de Sheriff of Babylon s’occupe de tout ce qui se passe dans le présent, c’est Evan "doc" Shaner qui gère toutes les planches situées dans le passé. Et la combinaison des deux fonctionne parfaitement. Shaner possède un style rétro-moderne qui permet totalement de retrouver l’esprit du personnage de fiction des années 60 et sa narration graphique est toujours très solide et très fluide. Comme les deux dessinateurs peuvent parfois intervenir sur une même planche, cela permet à Mitch Gerads de sortir de sa phase de confort et de faire éclater son gaufrier à neuf cases. Cela donne une valeur ajoutée à son travail, mais cela ne suffit malheureusement pas pour nous sauver de l’ennui !

Strange Adventures (Strange Adventures #1-12) est publié aux Etats-Unis par DC Comics

Strange Adventures

Strange Adventures, Urban Comics

debug: t=6 / nbp=7
DC Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter