Second Coming faisait partie de la vague de séries destinées à redynamiser le label DC Vertigo. Écrite par Mark Russell (Flintstones, Wonder Twins) et dessiné par Richard Pace (Imaginary Fiends), le titre relate la seconde venue de Jésus Christ sur Terre, que Dieu, déçu par son rejeton lors de sa première visite, l’envoie dans les pattes d’un super-héros, Sun Man. Sauf que six mois après l’annonce de de la sortie du titre, la mention de Jésus Christ dans un comic-book a fait lever les oreilles de médias conservateurs comme Fox News, Christian Headlines  ou CBN News. Au point qu’une pétition en ligne est lancée sur Citizen GO (une plate-forme basée en Espagne et proche des milieux religieux) pour demander l’annulation de la série au motif qu’il s’agit d’une histoire blasphématoire.

Cette campagne médiatique pousse DC Comics à demander des changements à Mark Russell et Richard Pace. Il ne s’agit pas là d’une nouveauté. DC a parfois pris des pincettes avec le Christ par le passé, notamment dans une histoire de Swamp Thing qui n’a jamais vu le jour (l’excellent Artemus Dada le raconte ici ).

Les créateurs, eux, ne l’entendent pas de cette oreille : “Nous estimions que cette histoire était là où nous voulions qu’elle soit et que la modifier serait un recul.” Russell décide donc de reprendre les droits de sa série, une demande que DC Comics s’empresse de lui accorder. “Richard et moi sommes tout les deux d’accord que la chose la plus importante est d’amener Second Coming à un éditeur qui s’assure d’imprimer la série le mieux possible.” Et apparemment, cet éditeur sera Ahoy Comics , qui proposera la mini-série en six épisodes à partir de juillet.

Je pense que quand les gens liront vraiment le bouquin, estime Russell, beaucoup seront gênés de la façon dont ils ont protesté. C’est en fait un comic-book pro-Christ où il est celui qui offre une alternative à la violence. Les super-héros ont tendance à se tourner vers la violence parce que c’est ce à quoi ils sont habitués. Sauf que balancer quelqu’un dans un volcan ou dans une baie vitrée n’est une solution que pour un petit pourcentage des problèmes humains. Les autres 99,9% des problèmes requièrent de l’empathie, et c’est ce qu’apporte le Christ.”

Russell a, en tout cas, sa propre opinion sur ceux qui ont signé la pétition sans avoir lu une seule page du comic-book : “Je pense que les extrémistes religieux et les critiques qui essaient d’annuler Second Coming sont moins intéressés par protéger son image que par contrôler son message. Les méga-églises, les commentateurs de Fox News et les marchands d’indignation de YouTube voient le christianisme comme leur produit et tout discours autre que le leur comme une violation de copyright.(…) Ils ont sûrement deviner (à raison) que ce n’était pas le Christ qui était parodié, mais plutôt eux et leur façon de tordre son message d’amour pour les plus faibles en un moyen de devenir plus puissants.

Cependant, pas d’animosité entre DC Comics et Mark Russell, qui continue d’ailleurs d’écrire pour eux. Il constate cependant que les temps ont bien changé depuis la série Preacher de Garth Ennis et Steve Dillon, qui offrait une vision peu flatteuse du Christ. “D’abord les éditeurs protègent plus leurs marques car ce sont maintenant des empires multi-millionnaires de films et de merchandising qui sont basés sur les comic-books. Ils semblent donc plus réticent à prendre des risques qui pourraient affecter ces marques. Et puis il y a les médias sociaux dorénavant. Quelqu’un qui n’a jamais acheté de BD et qui n’en a peut être rien à faire n’a besoin que de huit secondes pour tweeter sur le sujet ou pour signer une pétition en ligne, qui enverra automatiquement un e-mail rageur.” Pour le scénariste, cela crée un effet d’amplification qui surévalue la réalité du mécontentement.

Malgré tout, Russell et Pace ne sont sans doute pas au bout de leur peine, même avec le soutien de la jeune maison d’édition Ahoy. Malgré l’annulation des pré-commandes par DC Comics, Gregory Mertz, le directeur de campagne américain de Citizen GO, avait prévenu : “Nous continuerons à nous opposer à la publication de cette BD si elle est choisi par un autre éditeur. Jésus est plus qu’un super-héros. Les signataires de la pétition croit que Jésus est réel. (…) Jésus n’est pas un échec. Il a été élevé sur la croix pour nos péchés et notre salut éternel. Beaucoup d’enfants grandissent en lisant les héros iconiques de DC comme Batman, Superman ou Wonder Woman. Ce serait une honte que de mettre Jésus sur un même pied d’égalité. Je ne voudrais pas que des enfants lisent cette BD et la prennent pour vérité. J’engage l’auteur à lire la Bible, à discuter avec des pasteurs et dépeindre la vie de Jésus dans ses BD telle qu’elle a été raconté et écrite dans la Bible“.

Cette histoire n’est donc sans doute pas finie. On souhaite donc bien du courage à Russell et Pace.

Second Coming #1 (Ahoy Comics), écrit par Mark Russell, dessiné par Richard Pace. Couverture d’ Amanda Conner. Sortie US le 10 juillet 2019.

Source: SyFy

Couverture de Second Coming #1 par Amanda Conner