Deuxième partie de la découverte et de l'analyse de la série Rom Spaceknight qui sera publiée l'année prochaine en Omnibus par Marvel Comics après des années d'attente ! Après avoir introduit le personnage, nous nous intéressons à la première période de la saga. Et cela tombe bien, c'est cette dernière qui sera publiée dans le premier volume dans son intégralité.

Première phase : Rom #1 à #30

À ses débuts, Rom Spaceknight ressemble à une série classique de science-fiction qui va petit à petit s’intégrer dans l’univers Marvel. Ceci est certainement dû à la présence de Mary Jo Duffy au poste d’éditeur, cette dernière ayant réalisé un grand nombre de comics Star Wars. Il faut dire que ce type de film a le vent en poupe et que Marvel propose beaucoup de séries de ce genre.
Rom nous est présenté comme un chevalier de l’espace en provenance de la planète Galador ! Rom n’a qu’une seule mission :  parcourir l’univers à la recherche des ennemis jurés de son peuple, les terribles et malfaisants Spectres Noirs. Ces derniers sont des créatures démoniaques qui peuvent changer de forme. Les Spectres Noirs ont perdu la bataille contre les Galadoriens deux cent ans plus tôt. Mais toute victoire a un prix : les jeunes soldats de Galador ont abandonné leur humanité pour gagner. On leur a en effet greffé des armures hyper puissantes qui leur ont permis de repousser l‘ennemi au prix d'un retour en arrière impossible. Tous ces héros sont désormais prisonniers de leur armure métallique, sans espoir de redevenir un jour humain. À l’issue de la victoire, ces chevaliers de l’espace, qui n’ont plus de vie possible sur Galador, décident de parcourir l’univers et d’éradiquer tout ce qui peut rester des Spectres Noirs ! On apprend alors que ces derniers ont infiltré la Terre et que c’est Rom, le plus valeureux des chevaliers de l’espace, qui a été envoyé pour résoudre le problème. Rom débarque donc dans une explosion gigantesque à Clairton, en Virginie où la population locale le prend pour un robot tueur.

Image : © Marvel Comics. Rom Spaceknight © & TM HASBRO

Car Rom est équipé de plusieurs armes impitoyables : un analysateur qui permet de savoir si la personne est un spectre noir déguisé mais surtout un neutraliseur. Celui-ci lui permet non pas de tuer, mais d’expédier les Spectres Noirs dans les limbes, une autre dimension, sans espoir de retour. Le souci, c’est que les effets du neutraliseur ne sont pas visibles. Et comme les Spectres Noirs ont pris une apparence humaine, la population de Clairton pense assister à une exécution de certains de leurs voisins par un robot tueur, alors qu’il s’agissait simplement de bannir les Spectres.  Rom va rencontrer rapidement Brandy Clark, une jeune femme de Clairton fiancée au mécanicien Steve Jackson. Brandy est la seule qui va comprendre ce qui se passe et qui va prendre la défense du chevalier. Problème : personne ne la croit.
Nous sommes donc dans une introduction de comic-book assez classique, avec un héros incompris et l’apparition en filigrane d’un triangle amoureux. Car Brandy semble de plus en plus attirée par la noblesse de Rom. Les amours impossibles sont d'ailleurs l’une des marottes de Bill Mantlo, qui récidivera plus tard dans Alpha Flight avec la relation Aurora/Box. Rom est très attiré lui aussi par Brandy, mais il ne veut pas lui avouer son amour car il ne se définit plus en tant qu’homme. Il reste persuadé qu’il faut à Brandy un véritable contact humain pour être heureuse et la laisse filer, sans rien dire, entre les bras de Steve Jackson. Première surprise, Jackson, décrit comme un antagoniste au départ, se révèle au fil des épisodes être un "gentil ", qui va aider Rom à se débarrasser, avec l’aide de la ville, des Spectres Noirs une fois leur existence révélée aux yeux de tous !

image : © Marvel Comics, Rom TM & © 2023 HASBRO

Une fois le premier arc terminé, Bill Mantlo essaye d’intégrer Rom à l’univers Marvel. Le SHIELD fait son apparition et même si pour le moment on reste concentré sur Clairton, on sent que l’infiltration des Spectres sur Terre est désormais mondiale ! À l’épisode 5, c’est le Docteur Strange qui vient faire un petit coucou aux lecteurs, même s’il ne rencontrera pas physiquement Rom. Il est juste venu attiré par la magie noire des Spectres. C’est d’ailleurs leur singularité principale : pour éviter que ces derniers ne ressemblent trop aux Skrulls, Bill Mantlo décide d’en faire non pas des guerriers polymorphes mais de puissants sorciers. Les Spectres useront et abuseront de la magie noire et des créatures difformes (Deathwing, the Hellhounds) contre leur antagoniste principal. Comble de l’horreur, les Hellhounds, chiens de chasse des spectres noirs,  sont à l’origine de vrais chiens terrestres transformés magiquement en des créatures immondes.
Le personnage étant lancé, il faut désormais lui donner un passé et créer un univers cohérent autour de lui. C’est chose faite dès l’épisode 4, où la technologie des spectres greffe au criminel Archie Stryker une armure semblable à celle de Rom.  Mais cette armure n’est pas nouvelle : c’est celle de Karas, un autre chevalier de l’espace. On découvre que tous les chevaliers de Galador ont des pouvoirs et des aspects différents.

image : © Marvel Comics, Rom TM & © 2023 HASBRO

C’est après finalement douze épisodes que Rom réussit à se faire entendre et accepter par les humains, même si la conspiration et l’infiltration des Spectres dans les plus grandes instances de l’état empêche toute information à grande échelle. Il aura fallu pour cela que les Spectres Noirs lui subtilisent son neutralisateur et qu’il aille le rechercher à Washington même avec l’aide d’un Stryker (toujours dans l’armure de Karas) repenti ! Cela n’empêchera pas Rom d’affronter le Valet de Coeur, l’un des personnages favoris de Mantlo, qui laissera notre héros pour mort au fond d’un lac !
La série semble lancée et avoir un lectorat fidèle. C'est le moment que choisissent Mantlo et Buscema pour faire apparaître à la fin de chaque épisode les Tales of the Spaceknights. Ce sont de petits récits de quelques pages distincts de l’intrigue principale et qui nous racontent les origines de Rom et des chevaliers de l’espace de Galador. L’hommage aux Tales of Asgard de Lee et Kirby sur le titre Thor est assez appuyé. Cela va nous permettre aussi d’installer de nouveaux enjeux et de nouveaux personnages, comme les chevaliers de l’espace Starshine et Terminator.
Après une bataille anecdotique contre le Penseur Fou, un ennemi des quatre fantastiques, Rom revient à Clairton. C’est le mariage de Brandy et Steve. Problème de taille : ce dernier a été remplacé par un Spectre ! D’ailleurs, l’absence de leur héros a permis aux Spectres de remplacer quasiment la moitié des habitants de Clairton. Rom arrive toutefois à temps et libère les habitants. Le mariage n’a finalement pas lieu et le fossé se creuse entre Brandy, de plus en plus attirée par Rom, et Steve.

image : © Marvel Comics, Rom TM & © 2023 HASBRO

Le point d’orgue de la série Rom Spaceknight, et les épisodes dont tout le monde se rappelle, sont les numéros 17 et 18 qui vont associer Rom et les X-Men tout en introduisant le personnage d’Hybrid !
Ces deux épisodes (réduits à 22 pages en France à la défaveur de l’intrigue) sont d’un niveau stratosphérique ! Bill Mantlo, aidé par les designs de Buscema, nous propose une histoire terrifiante où le méchant est un hybride Spectre/Humain à l’apparence totalement écœurante ! C’est un véritable film d’horreur. Hybrid finit banni dans les limbes grâce à Kitty Pryde, qui va y envoyer Rom par la même occasion. Cela va permettre à Mantlo de nous faire découvrir cet endroit si important depuis le départ mais sur lequel il ne s’était jamais attardé.
Mary Jo Duffy est, à l’issue de ces épisodes, remplacée par Al Milgrom, encreur, scénariste et éditeur depuis de nombreuses années. Milgrom a un pied dans l’aventure Rom depuis le départ, puisqu’il réalise la plupart des couvertures (ratées) de la série !
Sa première décision est d’adjoindre à Sal Buscema l’encreur Joe Sinnott. Buscema encrait ses dessins tout seuls depuis le début et cela donnait un aspect un peu "sale" et hachurés à ses productions. Aspect que j’aimais beaucoup. Sinnott va apporter plus de rondeur et de consistance aux dessins. On remarque tout de suite le changement.

image : © Marvel Comics, Rom TM & © 2023 HASBRO

Le numéro anniversaire 25 approche et cela va être l’occasion de faire revenir Rom sur sa planète d’origine : Galador. Après avoir retrouvé le véritable Karas et s’être échappé des limbes en affrontant le fantôme de l’espace (un vieil ennemi des Avengers), Rom est assailli de visions : il s’agit de ses amis chevaliers qui lui annoncent la destruction de Galador et lui intiment l'ordre de revenir.  Mais Rom ne peut pas laisser Clairton sans défense et Bill Mantlo réintroduit le personnage de Brock Jones, alias Torpedo, un super héros de troisième zone apparu dans les pages de Daredevil.  Ce dernier devient le protecteur de la ville durant son absence.
Mais pour retourner sur Galador, Rom a besoin d’un vaisseau spatial. Cela donne lieu au seul crossover de la série, avec Power Man & Iron Fist #73 (Mary Jo Duffy & Greg Larocque). C’est finalement Reed Richards, le leader des 4 fantastiques, qui va procurer à Rom une fusée spatiale. Après avoir rencontré le Nova Corps en passant près de Xandar, Rom arrive sur Galador pour se retrouver face… à lui-même ! En effet, le vilain Mentus, a greffé l’esprit du chevalier renégat Terminator sur une copie de l’armure de Rom et l’a fait devenir dirigeant de la planète. De fait, toute possibilité pour Rom de redevenir humain est totalement annihilée.
Cerise sur le gâteau : Galactus débarque et veut boulotter Galador ! Il n’y a qu’une solution possible : que Rom devienne le nouveau hérault de l’entité cosmique ! Rom se propose de conduire Galactus sur Wraithworld, la planète des spectres noirs, si celui-ci promet de laisser Galador tranquille ! On s’étonne de voir notre héros aussi enclin a provoquer un génocide (rappelons qu’il ne tue pas les spectres mais les bannit dans les limbes). Tout cela est bien évidemment une ruse, qui conduira à sauver Galador mais à bannir les chevaliers de l’espace dans l’univers sans possibilité de retrouver leur planète de départ.

image : © Marvel Comics, Rom TM & © 2023 HASBRO

Terminator meurt dans le combat, balayant les derniers espoirs de notre héros quant à la possibilité de retrouver son humanité. Les chevaliers de l’espace se séparent et Rom retourne avec Starshine sur la Terre. Ils découvrent que Clairton a une fois de plus été envahie par les Spectres qui ont capturé la moitié de la ville, en dépit des efforts de Torpedo. Ce dernier n’a pas pu résister à la duplicité des Spectres, n’ayant pas les moyens de révéler leur véritable nature. Ils expulseront les Spectres avec l’aide de l’Homme Taupe et de Starshine, qui est, elle aussi, amoureuse de Rom mais qui comprend qu’elle ne pourra rien faire face à l'amour que ce dernier porte à Brandy. Elle se sacrifie donc en libérant Clairton !

Nous sommes vraiment dans la meilleure partie de la série et c'est tout ce que vous allez pouvoir retrouver dans le premier Omnibus ! Après deux épisodes mineurs, la série va alors se diriger vers une ambiance beaucoup plus sombre et magique sous la houlette de l'éditrice Ann Nocenti. C'est ce que nous découvrirons dans une nouvelle partie très bientôt !

Suivez-nous pour ne rien rater :

Marvel Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter