Nous vous l’avons annoncé, Jonathan Hickman va donc reprendre les titres X-Men à partir de fin juillet, au travers de deux mini-séries, House of X et Powers of X. Dernièrement , le scénariste a fait le tour des sites d’informations US (Comicbook.com, Adventures in Poor Taste, CBR) et donnait plus de détails sur cette reprise.

Récit d’une reprise

House of X#1

Couverture d’House of X #1 par Pepe Larraz (Marvel Comics)

Il a ainsi raconté comment, il y a un an et demi alors qu’il était dans une chambre d’hôtel à Los Angeles, il a reçu un coup de téléphone de Dan Buckley, le directeur de publication de Marvel Comics, lui demandant de mettre en suspens certains de ses projets, le temps qu’il puisse lui faire une offre, ce qu’il a accepté.

« (…) Nous avons alors parlé d’un tas de choses: de ce que j’aimerais faire si je revenais, de ce que, lui, aimerai que je fasse et des opportunités, qui n’étaient pas disponibles la dernière fois, d’élargir mon champ d’action. »

House of X#1

Page d’House of X#1 par Pepe Larraz (Marvel Comics)

Il évoqua alors quelques idées pour plusieurs séries, mais se concentra plus spécifiquement sur la franchise X-Men, sur ce qu’il veut faire avec, et surtout, ce dont la gamme a besoin selon lui. Il expose ses idées aux éditeurs séniors, discutent avec eux, améliore son projet et le présente finalement, il y a un an, lors d’une retraite éditoriale. Ce qui veut dire que le relaunch d’Uncanny X-Men par Matthew Rosenberg, Ed Brisson et Kelly Thompson était, dès le départ, destiné à être transitoire. Rosenberg n’est d’ailleurs pas rancunier.

« Quand Marvel nous a engagé, Ed Brisson, Kelly Thompson et moi-même, nous savions que notre temps serait limité et que Jonathan Hickman viendrait nous étonner durant l’année. Je ne peux pas être plus fier de ce que nous avons accompli, comme je ne peux pas être plus enthousiasme pour ce qui arrive. »

Clairement, les opportunités qu’évoquaient plus haut le scénariste, c’est un contrôle plus large sur la gamme toute entière. « Il y a une grande différence entre planifier une seule série et diriger toute une ligne. J’ai pris cinq mois pour relire les épisodes précédents, prendre des notes, rédiger un paquet de documents pour l’éditorial de Marvel et les futurs auteurs. Un sacré boulot. » Pas loin du travail d’un éditeur finalement, ou d’un showrunner de séries TV pour reprendre un terme à la mode.

Dans sa phase de relecture, il avoue avoir trouvé le run de Mike Carey plein d’excellentes idées et gravement sous-estimé. « Conceptuellement, son truc autour de « Supernovas’ est formidable »

Les X-Men selon Hickman

 

Powers of X #1

Couverture de Powers of X #1 par R.B. Silva (Marvel Comics)

House of X racontera un mois pivot de l’histoire des X-Men à un moment où tout change pour les mutants. Powers of X sera à propos de l’histoire des mutants au sein de l’univers Marvel. Les épisodes de chaque série s’intercaleront entre eux et auront leurs lot de révélations qui feront lire l’épisode précédent de façon différente. Bien évidemment, les intrigues des deux séries finiront pas se rencontrer à la fin et définiront le futur de l’univers X.

Quand on lui demande si il y aura des éléments de science-fiction dans sa reprise, il répond: « Si, par « éléments de SF », vous entendez les bases de la biologie de l’évolution, un peu d’homogénéité génétique, beaucoup de contacts linguistiques et comment les mutants modifient l’échelle de Kardachev, alors, oui, c’est sûr, il y en aura « 

Hickman s’adonnera aussi à sa marotte de jouer avec des schémas, des graphiques et autres présentations de données qui viendront compléter le sommaire des numéros. Ses pages seront designées par Tom Muller.

Powers of X #1

Page de Powers of X #1 par R.B. Silva (Marvel Comics)

A la manière de Grant Morrison, Hickman explorera autant les tenants et aboutissants scientifiques que sociologiques de la mutation. Ainsi, pour lui, les costumes des X-Men sont des vêtements mutants, des signes culturels.

« Nous avons à disposition tous ces incroyables costumes que les personnages ont portés au fil des années (certains ne sont pas très bon et nous ne les utiliseront pas, mais en majorité, la franchise a parmi les meilleurs costumes du monde des comics). Dans l’histoire que nous allons raconter, il est complètement logique que Storm (Tornade) possède une armoire remplie de costumes de Storm et non pas de survêt’ ou de sweats (cela dit, pour le cas où elle doit vraiment s’habiller en civil, ses vêtements doivent avoir le code couleur de son costume et l’identifier immédiatement comme Storm, ou alors trouver un compromis, comme les uniformes vestes en cuir de Quitely). »

Bien évidemment, le message de tolérance sera au cœur des préoccupations du scénariste, mais ce message sera confronté au monde moderne. « Je ne suis pas sûr que l’on puisse s’extraire de la métaphore en écrivant les X-Men. Je suppose que de nos jours, le problème est plutôt l’interprétation. S’agit-il de parler au nom des groupes marginalisés ? Ou est-ce que la métaphore se limite juste au remplacement du mot « special » par « différent » ? Ou est-ce qu’il s’agit du problème très moderne de l’atomisation, où tout est segmenté au point qu’aucune histoire ne puisse parler à tout le monde dans sa globalité, où elles doivent être personnalisé et adaptées à vos attentes psychologiques ? »

Pour Hickman, les X-Men sont avant tout une famille qui « vous accepte tel que vous êtes, qui vous aime pour le meilleur et pour le pire et qui partage vos rêves sur le monde à venir. »

« Tout le monde veut aimer quelqu’un, tout le monde veut que quelqu’un l’aime et c’est formidable quand vous avez les deux. Surtout quand vous êtes un mutant bizarroïde avec des yeux sur tout le corps. »

De nouveau confiance dans les mutants ?

 

House of X #2

Couverture d’House of X #2 par Pepe Larraz (Marvel Comics)

Avec Powers of X et House of X, Hickman affirme vouloir frapper les esprits. C’est pour cela qu’il n’y aura aucun autre titre X durant le temps de publication de ces deux mini-séries. « J’ai plaidé pour supprimer toute la gamme, » assume Hickman. « Si vous voulez lire des titres X-Men entre fin juillet et septembre, House of X et Powers of X seront les seuls disponibles. Tout ce qui suivra sera basé sur eux. Nous voulions être clair avec les fans, les magasins, et surtout, avec les auteurs qui travailleront sur ses séries dans le futur : « C’est une nouvelle ère pour les X-Men. Voila comment ça se passe maintenant.« 

Bref, c’est un peu le syndrome Man of Steel, lorsque John Byrne en 1986 ou Brian Michael Bendis en 2018 sont arrivés sur les titres Superman avec une mini-série qui supplante tous les autres titres pendant un temps. À la fin des 12 semaines de House of X et Power of X, une tout nouvelle armada de titres sera lancée. Hickman en écrira la série amirale. Marvel aurait prévu d’annoncer ces nouvelles séries – et leurs auteurs – durant la San Diego Comic Con, qui se déroulera le week-end avant la mise en vente de House of X #1.

Powers of X #2

Couverture de Powers of X #2 par R.B. Silva (Marvel Comics)

Il précise également qu’une seconde vague de titres sera lancée en 2020 et qu’ils sont prêts à recruter les artistes. Il se dit très enthousiaste et précise que que ce genre de planning très avancé est l’avantage d’avoir établi une direction pour les prochaines années.

En tout cas, il est clair que, pour Marvel, la reprise d’Hickman va relancer les affaires des X-Men. Depuis son annonce, le marketing fait tout pour la mettre au même niveau que les grand redémarrages de la franchise comme ceux effectués par Claremont et Cockrum ou par Morrison et Quitely. Pour preuve, l’éditeur lance une une série de courts documentaires qui commente les moments importants de la saga.

Video Thumbnail

The History of the X-Men: GIANT SIZE | Seminal Moments: Part 1

Nous vous l'avons annoncé, Jonathan Hickman va donc reprendre les titres X-Men à partir de fin juillet, au travers de deux mini-séries, House of X et Powers of X. Dernièrement , le scénariste a fait le tour des sites d'informations US (Comicbook.com, Adventures in Poor Taste, CBR) et donnait plus de

House of X #1,  écrit par Jonathan Hickman et dessiné par Pepe Larraz, couverture de Larraz, Mark Brooks, Mike Huddleston, John Tyler Christopher, Dave Cockrum, Skottie Young, Sara Pichelli, Phil Noto, Joe Madureira, etc . Sortie US le 24 juillet 2019.
Powers of X #1, écrit par Hickman et dessiné par R.B. Silva. Couvertures de Silva, Brooks, Christopher, Huddleston, Young, Cockrum, Dustin Weaver, etc . Sortie US le 31 juillet 2019.

Couverture d’House of X #3 par Pepe Larraz (Marvel Comics)

Couverture de Powers of X #3 par R.B. Silva (Marvel Comics)

« La scène la plus importante de l’histoire des X-Men »

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
.