Tout le monde connaît Star Wars et les rares personnes qui n’ont jamais vu les films connaissent au moins l’un des personnages de la saga. L’œuvre de George Lucas reprise aujourd’hui par les studios Disney accompagne toutes les générations de fans depuis la fin des années 70. C’est aussi le générateur de nombreux phénomènes.

Le début d’une longue série de parodie

Pour commencer, Star Wars a donné lieu à de nombreuses reprises dans l’univers du cinéma, des dessins animés, de la publicité et même dans l’art. Par exemple, sur ce site, vous trouverez un article consacré aux meilleures parodies de Star Wars, à commencer par le film déjanté « La folle histoire de l’espace » de Mel Brooks avec Rick Moranis dans la peau de Dark Helmet. L’autre grande source de parodies de Star Wars est très certainement la série animée « les Simpsons » qui n’hésite pas à faire des références très humoristiques à tous les personnages de la saga. Sur certains sites, on trouve des articles qui recensent toutes ces références au fil des saisons.

La consécration du cri de Wilhelm

Le cri de Wilhelm est l’enregistrement d’un cri tiré d’un film de 1951 « Les Aventures du Capitaine Wyatt ». Depuis, sa réutilisation dans le premier film de la saga Star Wars : « Un Nouvel Espoir » comme bruitage de la chute d’un Stormtrooper, ce cri est devenu une blague d’initiés. Depuis la fin des années 1970, de nombreux réalisateurs ont repris cet enregistrement sonore pour l’intégrer dans leurs propres films. C’est le cas par exemple de Peter Jackson ou de Quentin Tarantino par exemple. C’est une sorte de clin d’œil aux connaisseurs. Aujourd’hui, on retrouve le cri de Wilhelm dans des jeux vidéo et dans de nombreux dessins animés.

Le clin d’œil de Steven Spielberg

Le réalisateur Steven Spielberg est un très grand fan des premiers films de la saga de George Lucas. À tel point qu’il fait des clins d’œil à Star Wars dans beaucoup de ses films et notamment E. T et Indiana Jones. Dans E.T, l’un des enfants est déguisé en Maître Yoda et Le petit Eliott est également très pressé de présenter ses personnages préférés au petit extraterrestre. Dans Indiana Jones, les clins d’œil sont plus subtils. Dans le premier film, le bar de la scène du début est Obi Wan ou l’on peut encore observer des hiéroglyphes à l’effigie de C3PO et de R2-D2. Dans la seconde trilogie, George Lucas lui renverra la politesse en insérant un groupe d’E.T au Sénat.

Un Premier ministre fan de Star Wars

L’autre phénomène de société engendré par la saga Star Wars, c’est le comportement de nombreux fans qui vouent un véritable culte à cet univers de science-fiction. Par exemple, le cosplay se développe avec le phénomène Star Wars. Plus amusant encore, nous constatons l’entrée de la saga en politique avec le Premier ministre du Canada Justin Trudeau qui n’hésite pas à afficher sa passion pour l’univers de Star Wars. Après avoir porté des chaussettes à l’effigie de C3PO et de R2-D2, il donne une interview dans un bureau au fond duquel on peut observer une réplique du Faucon Millenium.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter