Réalisateur du premier et du prochain Jurassic World, mais également scénariste de l’ensemble de la nouvelle trilogie, Colin Trevorrow aurait pu avoir une carrière nettement différente, loin des Tyrannosaures Rex et des Raptors, mais jamais loin des énormes franchises. En effet, il y a des années, Marvel Studios a proposé au réalisateur de se charger de l’un de leur plus gros blockbuster : Les Gardiens de la Galaxie.

« J’ai eu une rencontre pour Les Gardiens de la Galaxie, il y a très longtemps », révèle le cinéaste au micro de Slash Film. « Oui, il y a vraiment longtemps. Ce fut une excellente conversation. » Quant à savoir pourquoi cela n’a pas fonctionné, il ajoute : « Je n’étais pas le genre de gamin qui lisait des comic-books. Ce n’était pas mon truc. J’étais un gros fan de Star Wars, d’Indiana Jones, de Spielberg, ça c’était mon truc. » Pour rappel, Colin Trevorrow devait au départ écrire et réaliser Star Wars IX, mais la lecture de son script fut suffisante pour qu’on lui vire aussitôt du projet.

Selon Colin Trevorrow, seuls ceux qui aiment follement ce genre de franchise et qui ont grandi avec devraient pouvoir travailler dessus. « Ce sont eux qui devraient diriger ces films. Vous devez le vivre et le sentir au moins autant que je le suis moi-même avec les films Jurassic World et tous ces projets sur lesquels je suis maintenant impliqué. »

Difficile d’imaginer Les Gardiens de la Galaxie sans James Gunn, le réalisateur s’étant tellement approprié ce pan de l’univers Marvel au cinéma. Tant et si bien qu’il ne sera d’ailleurs jamais remplacé sur les trois volets des Gardiens, même après son licenciement (provisoire). Quant à Colin Trevorrow, s’il peine parfois à nous effrayer avec des prédateurs carnivores de plusieurs tonnes, imaginer qu’il aurait pu réaliser Les Gardiens de la Galaxie devrait filer la chair de poule à de nombreux fans.

Nous retrouverons Colin Trevorrow sur Jurassic World 3, au cinéma en juin 2021. Quant à James Gunn, il réalisera bien Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3, prévu pour 2022.

À lire aussi

.