Le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême va être reporté. C'est en tout cas ce qui semble se dessiner ce 28 décembre 2022. Le festival ne devrait donc pas se dérouler entre le 27 et le 30 janvier prochain comme cela était prévu. Après les déclarations du gouvernement lundi, particulièrement inquiet d'un pic hospitalier aux alentours du 15 janvier, Frank Bondoux, le délégué général, s'est entretenu avec les éditeurs, le ministère de la Culture, la préfète de Charente et le maire d’Angoulême et, pour lui, "nous avons des signaux qui ne vont pas dans le bon sens, c'est certain...". 

Le retour des jauges pour les grands événements vient s'ajouter aux difficultés pour accueillir groupes scolaires et auteurs étrangers."L’idée n’est pas de forcer le destin à tout prix pour avoir un événement dégradé », précise-t-il. " [L'affluence sera] largement au-delà des jauges (acceptables) en cumulant l’ensemble des publics présents dans la ville. Les organisateurs ne pouvaient pas prendre le risque face à l’incertitude sur la durée des mesures de restriction ».

L'année dernière déjà, le festival avait été fortement impacté par l'épidémie. Une manifestation a minima, ne se composant que de l'annonce des lauréats des prix, avait eu lieu en janvier. Cette fois, les organisateurs espèrent pouvoir maintenir la manifestation, mais à une autre date. "Dans un vallon de contamination plutôt qu’en plein pic comme aujourd’hui," indique Franck Bondoux. Les regards se portent ainsi vers mi-mars, le Salon du livre se déroulant fin avril.

Pour autant, ce report aura de graves conséquences. A si peu de jours du début prévu initialement, 90 % des 5 millions d'euros de budget sont déjà engagés. "Certains éléments sont récupérables, mais dans le schéma actuel, il est absolument impossible d'imaginer de trouver un équilibre budgétaire sur ce report", explique Bondoux. Il estime que seule une aide exceptionnelle de l'Etat pourra permettre de maintenir la manifestation, d'autant que les responsables du festival ont aussi l'édition 2023 dans le viseur, celle du cinquantenaire.

Mise à jour : Le report à une date ultérieure et encore actuellement inconnu a été confirmer sur les réseaux sociaux du FIBD :

Franck Bondoux (Joel Saget/AFP)

Sources: Sud Ouest, ActuaBD, Franceinfo

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter