Après avoir reçu le tant convoité Lion d’Or de la prestigieuse Mostra de Venise, plusieurs avant-première et une sortie aux États-Unis, Joker sort enfin dans les salles obscures françaises. Les critiques sont élogieuses (dont la nôtre) et le succès s’impose déjà au box-office, vu que le film de Todd Phillips a déjà récolté autant que X-Men: Dark Phoenix durant la totalité de son exploitation dans les salles. Une belle opération pour DC et Warner qui, nous l’espérons, s’en souviendront la prochaine fois qu’ils auront envie de contrôler et modifier le travail d’un réalisateur.

Véritable OVNI dans le cinéma de super-slips, Joker se démarque plus encore avec l’absence de scène post-générique. Pourtant, Joaquin Phoenix avait quelques idées qu’il a proposées au réalisateur. Ce dernier l’a évoqué au micro de Games Radar : « L’idée d’une scène post-générique dans ce film ne conviendrait pas, le ton serait un peu trop léger comparé à celui du film, selon moi », a expliqué le réalisateur. « Nous ne voulions pas en mettre. Mais Joaquin [Phoenix] trouvait que ce serait une bonne idée de placer un bêtisier à côté des noms, comme ça se faisait auparavant. »

Clairement, malgré une très bonne réalisation et une excellente prestation du casting, la plus grosse réussite du film Joker est sans doute finalement de ne pas avoir gardé l’idée du bêtisier proposée par Joaquin Phoenix. Bravo à Todd Phillips et son équipe.

Joker, actuellement au cinéma.

À lire aussi

.