À l'occasion de l'ouverture du Dernier Bar avant la Fin du Monde à Bordeaux, nous avons pu passer une soirée au cœur de ce lieu incontournable de la Culture de l'Imaginaire et rencontrer le co-fondateur du bar de Paris et de ses déclinaisons lilloise et girondine : Cédric Littardi. Il nous a accordé un court entretien dans lequel il raconte la genèse du concept, sa passion pour le célèbre mutant griffu, ses attentes et ce que doit être le Dernier Bar avant la Fin du Monde pour tous les passionnés qui franchiront le seuil de la porte.

Superpouvoir : Bonjour...

Cédric Littardi : ...alors moi pour Noël, si je peux avoir des griffes en adamantium et un pouvoir régénérant… Attention, le modèle qui fait Snikt ! Pas le modèle qui fait Strike ! Parce que je suis assez maladroit. À la rigueur, il peut y en avoir que deux, mais trois c'est mieux.

Est-ce que tu peux nous présenter le Dernier Bar avant la Fin du Monde ? 

Je vais devoir faire vite parce que c'est bientôt la fin du monde là. Le Dernier Bar avant la Fin du Monde, c'est une idée qui a germé dans mon esprit malade vers 2011 à Paris. Je suis un passionné de Culture de l'Imaginaire depuis petit, ma spécialité c'est l'animation japonaise mais pas que. Le problème, c'est que j'avais nul part pour sortir et me sentir chez moi. Enfin, sauf chez moi, mais ça ne s'appelle pas sortir. Je me suis dit "il n'y a aucun endroit où je me sens bien, mais où est-ce que je me sentirais bien ?". Ce qui serait bien, c'est d'avoir un endroit joli avec de la déco, où je pourrais mettre des figurines, reproduire des univers. Ce serait bien que ce soit ouvert, qu'on puisse échanger comme un centre culturel. Mais un centre culturel ça mange pas de pain, c'est difficile d'avoir un modèle économique.

Si on fait un endroit où je me sens bien, je pars du principe que d'autres gens peuvent s'y sentir bien. Ça veut dire qu'ils aimeront rester et pourquoi pas manger et boire. Donc ce serait plutôt un resto ou un bar. J'ai aucune expérience dans la restauration mais je trouve un endroit près de la place du Châtelet. Il n'y pas de cuisine, donc ce sera pas un restaurant. Ce sera un bar. De là est né Le Dernier Bar avant la Fin du Monde.

L'ADN du Dernier Bar, pour moi, c'est multi-univers, multithématique, culture de l'imaginaire. À Paris, c'est plutôt médiéval-fantastique, steampunk, vaisseau spatial, pirates... À Lille, c'est vraiment vaisseau spatial mais il y a aussi du post-apocalyptique, médiéval-fantastique, Harry Potter... Et à Bordeaux tu verras, ça se dessine un peu. C'est pas tous les bars qui ont Stargate ! Mais je l'ai pas essayé.

Pourquoi avoir ouvert d'autres bars dans d'autres villes ? 

Il y a des tonnes de gens qui ont dit "c'est sympa Paris, mais faites-en un chez nous !". Donc on a voulu en faire ailleurs, mais c'est très difficile de travailler dans la restauration ailleurs que là où on est, surtout quand on n'a pas d'expérience. On a trouvé un super endroit à Lille. Et puis avant le confinement, on a trouvé à Bordeaux, un peu plus petit, mais on s'est dit "on va essayer". Et là on l'ouvre tant bien que mal en version bêta, comme tous les autres bars avant. C'est-à-dire qu'il est opérationnel mais il ne ressemble pas encore à ce qu'on a besoin. Donc on va implémenter les fonctionnalités de l'univers petit à petit. J'espère qu'en début d'année, il sera juste à temps pour la fin du monde.

Pour la prochaine pandémie ? 

En fait, on a développé le Dernier Bar selon toutes les fins possibles. Elles y sont pas toutes bien sûr. On en crée de temps en temps avec des dessinateurs.

Ici à Bordeaux, avec l'Atlantique à côté, on peut avoir un Kaiju qui débarque à tout moment...

En l'occurrence, il y a trois thèmes principaux des Derniers Bars : à Paris, plutôt Cthulhu / Grands Anciens Poulpe, celui de Lille, son symbole c'est un Tripode et ici à côté de l'océan on a décidé que ce sont les Kaijus qui débarquent. On les attend d'ailleurs, ils sont à la bourre. Mais s'ils arrivent vraiment, là c'est sûr que c'est la fin du monde. Pour peu qu'ils aiment le vin, ils viendront à Bordeaux.

Le but, c'est qu'un maximum de personnes se retrouvent dans leur culture, dans ce qu'ils aiment ? 

Mon rêve pour ce lieu, c'est que les gens viennent parce qu'ils y sont bien, que ça devienne un lieu d'échange pour les passionnés mais aussi les conférenciers, les joueurs... pour alimenter la culture de l'imaginaire ou la culture geek comme la presse aime l'appeler. Mon objectif est d'avoir un endroit où, comme moi, les gens s'y sentent bien, tels qu'ils sont. Comme ceux qui veulent des griffes en adamantium qui font Snikt pour Noël par exemple. Tu peux te faire respecter à Madripoor, mais j'y suis encore jamais allé. Mais il faut aussi avoir un patch sur l'œil.

Et des rouflaquettes...

Ah les rouflaquettes, c'est passe-partout ! Mais ça marche pas sur tout le monde. Si tu laisses Cyclope à Madripoor, il va avoir des problème. Ça se voit de suite. C'est pour ça que j'ai pas demandé un lime qui sort des yeux. C'est has been même si t'as une bonne excuse pour porter des super lunettes de soleil. T'as l'air cool mais ça a quand même des désavantages. Mes lunettes de soleil ressemblent à ça d'ailleurs.

On voit qu'il y a des jeux de société...

Alors l'un des volets du Dernier Bar, c'est effectivement qu'il y a des jeux de société parce qu'il y avait pas de bars à jeux quand on était jeune. Les gens disent "c'est un bar à jeux". Alors non ça ne l'est pas. C'est un bar avec des jeux. Vous venez, vous pouvez faire plein de choses, et parmi ces choses, vous pouvez emprunter des jeux. Ils sont en libre service. Dans les autres bars, il y a peut-être un tiers des tables qui jouent. Donc il y a aussi des gens qui viennent pour autre chose. On a aussi une super carte de bières, de cocktails, de plats. Ici, on a une cuisine mieux donc on va pouvoir jouer là dessus.

Il y a aussi des gens qui aiment observer le décor dans un coin avec leur Mystic Forest ou leur 42cm. C'est d'ailleurs le seul plat qui est sur la carte de tous les Derniers Bars depuis l'ouverture. C'est le plat signature. Un hot-dog qui fait précisément 42 cm, qui existe aussi en version végétarienne et vegan.

Y a-t-il déjà des évènements prévus dans les semaines à venir ? 

On ouvre avec une expo mais on se met à chercher des évènements. Pour cela, il faut des gens locaux avec qui collaborer. On va tester nos évènements qu'on a fait ailleurs et qui ont marché et puis on va voir ce que la communauté propose, parce que c'est un lieu d'échange. Par exemple, j'ai une demande pour tourner des vidéos YouTube. C'est génial. Faut aussi savoir participer à la communauté dans les deux sens.

On va essayer de monter beaucoup d'activités pendant la phase bêta, voir ce qui marche et expliquer, écouter, faire des questionnaires pour les gens notent aussi leurs idées. Les idées, c'est pas ce qui nous manque mais on écoute les locaux. Si ça marche pas, on a un Kaiju à la sortie.

Est-ce qu'il y a un rapport entre le nom du bar et le film d'Edgar Wright Le Dernier Pub Avant la Fin du Monde ? 

Pas du tout. Le bar existait avant le film. Donc c'est Edgar Wright qui a pris le nom mais j'ai dit à Universal "Attention là !". Donc ils ont changé le nom du film. Et ils sont venus faire la promo, donner des interviews chez nous. En revanche, le nom est un dérivé direct du titre du second volume de la saga de Douglas Adams intitulé Le Dernier Restaurant avant la Fin du Monde.

La dernier question rituelle du site concerne le super-pouvoir que tu souhaiterais avoir, mais on a déjà eu la réponse.

Oui j'adorerais être Wolverine. En vrai, je sais pas ce que je ferais avec des griffes. La régénération oui, mais les griffes non. Je pourrais demander à être Watcher (le Gardien en VF) mais tu sais tout, c'est pas terrible. Galactus, j'ai peur de l'indigestion. Mon symbole c'est le Phoenix, j'aime bien Jean Grey mais j'ai un faible pour les sauvages qui ont des griffes qui font Snikt.

Merci beaucoup pour cet entretien. Vous pouvez retrouver Le Denier Bar avant la fin du Monde au 17 rue Elie Gintrac à Bordeaux, au 19 avenue Victoria à Paris ou au 12 rue de Pas à Lille. Et si vous avez des griffes en adamantium en stock, venez avec.

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter