Malgré le succès d’Harleen, sa mini-série Black Label qui revisitait les origines d’Harley Quinn, Stjepan Šejić a annoncé qu’il ne fera pas de suite. Et pour cause. Il a décidé de reprendre son indépendance et de ne plus travailler pour les gros éditeurs.Le dessinateur croate a en effet décidé de revenir à ses premières amours. Lui qui s’est fait connaitre en postant sa BD érotique Sunstone sur DeviantArt va de nouveau se consacrer à ses propres titres, qui seront publiés sur le web avant d’être imprimer. En juillet de cette année, il écrivait sur Facebook :

« Aujourd’hui, j’ai livré une histoire courte [sur Harleen, qu’on a pu lire dans Harley Quinn: Black, White and Red] à DC et, avec elle, j’en termine de mes aventures dans l’industrie du comics mainstream. Cela veut dire que je ne ferai plus de boulot sous contrat. J’ai eu ma dose, il est temps de passer à autre chose. Ça a été une chouette période, mais j’ai presque 40 ans maintenant et je dois penser à mes propres créations. À partir de maintenant, tout mon travail sera d’abord du webcomic, que ce soit au travers de Patreon, DeviantArt, Webtoons, Tapas ou mon propre futur site internet. Chaque volume terminé sera ensuite imprimé par Top Cow. Je préfère le format webcomic. Je suis content de voir mes lecteurs profiter et s’enthousiasmer régulièrement de leurs morceaux d’histoires. Ce sera donc ma seule façon de faire dorénavant. Comme je l’ai dit, ca n’aura pas d’impact sur les versions papiers de mes comics, ils continueront à être publiés en tant que romans graphiques. Voila le programme pour les prochaines décennies. J’espère que le corps aura l’énergie de créer tout ce que l’esprit pourra imaginer. On se retrouve en ligne. Ça va vraiment être fun ! »

Šejić  poursuit donc son travail sur Sunstone et Death Vigil et devrait lancer deux nouveaux titres, Fine Print (l’histoire d’une jeune femme qui  signe un pacte avec des forces mystiques qui l’empêche de tomber amoureuse et qui devra se plonger dans les petits caractères pour dénoncer l’accord) et The Queen and the Woodborn (sa version des contes de fées). En revanche, avec cette annonce, il a donc fermé la porte à une éventuelle suite à Harleen. Celle-ci avait pourtant déjà été envisagée. Elle se serait probablement intitulé Isley et se serait intéressé à Poison Ivy.

Plus récemment, l’artiste a aussi dévoilé quelques dessins pour un pitch abandonné concernant Batman et Catwoman.

Mine de rien, Šejić semble donc faire le même pronostic que Jim Lee chez DC en plaçant la primauté sur le numérique avant le papier. Que pensez-vous de ce mouvement de la part de cet auteur ? Et êtes-vous déçu de ne pas voir les projets qu’il avait en réserve pour DC ?

Source : Bleeding Cool

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter