Le reboot d’Hellboy vient de débarquer dans les salles aux États-Unis. Si nous devrons attendre encore un mois pour le voir en France, ne soyez tout de même pas trop impatients. Les premiers retours du reboot ont descendu le film en flammes. Rarement des critiques ont été aussi dures, accueillant Hellboy dans le club des pires films de super-héros jamais réalisés.

La raison de ce désastre ? Selon The Wrap, une longue série de désaccords entre le réalisateur Neil Marshall et les producteurs, Lawrence Gordon et Lloyd Levin. Ces derniers seraient régulièrement intervenus sur le plateau de tournage, donnant des ordres différents du réalisateur. L’acteur David Harbour (Hellboy) aurait plusieurs fois quitté le plateau en refusant de faire d’autres prises. Ian McShane (Trevor Broom Bruttenholm) aurait carrément réécrit ses propres scènes durant le tournage. Il semble évident à la lecture de ce rapport, que le réalisateur et les producteurs n’avaient pas du tout la même vision du film, ces derniers ayant pris le relai sur la post-production et surtout le montage, une fois que le réalisateur avait rendu son travail.

Histoire d’éviter que le conflit ne prenne de trop grosses proportions, les avocats de Neil Marshall (contactés par la presse) ont nié toutes les affirmations du site. Mais ils ont reconnu que le réalisateur n’est pas responsable du montage final. Quoi qu’il en soit, ça explique l’énorme fossé entre les premières déclarations de Neil Marshall et David Harbour, qui promettait un film différent de celui annoncé dans les bandes-annonces.

Hellboy, au cinéma le 8 mai 2019.

.