Durant la D23 Expo à Anaheim en Californie, le panel consacré à Disney+ a clairement créé l’événement avec un nombre incroyable d’annonces de films et séries. Parmi elles, trois nouvelles tirées de l’univers Marvel (Ms. Marvel, Moon Knight et She-Hulk) et la bande-annonce de la très attendue Star Wars: The Mandalorian.

 La plateforme de streaming a également communiqué sur la manière dont elle diffusera ses shows. Si Netflix nous a habitué à diffuser chaque saison de ses séries en une fois, ce ne sera pas le cas de la plateforme de Mickey. Disney+ diffusera ses séries à raison d’un épisode par semaine. En vérité , Disney n’a pas vraiment le choix, et cela s’explique assez facilement.

Disney est forcé de s’aligner sur Netflix, et proposera donc un essai de trente jours gratuit, sans engagement. Il serait tentant de profiter de ce mois offert pour regarder l’ensemble de ces nouvelles séries (dont la série Star Wars qui est l’événement) pour annuler son abonnement ensuite. Au contraire, nous devrons attendre une semaine entre chaque épisode, allongeant la durée de diffusion de chaque saison, nous poussant à ne surtout pas stopper notre abonnement pour connaître la suite. Mieux, comme c’est déjà le cas pour les séries à succès dont Game of Thrones par exemple, les spectateurs débattront et échangeront avis et théories sur les réseaux sociaux. Bref, la recette des bons vieux feuilletons hebdomadaires à encore de grands jours devant elle.

Il y a de très fortes chances pour que cette méthode soit également celles des autres futures plateformes. Apple TV+ a d’ores et déjà annoncé qu’elle proposera les trois premiers épisodes de la série, puis un épisode par semaine.

Pour rappel, l’abonnement à Disney+ sera à 6,99$ aux USA, pour 4 écrans simultanés, 7 profils d’utilisateurs, le tout en qualité 4K. Une offre Disney+/Hulu/ESPN+ pour 12,99$ sera également proposée. La plateforme Disney+ sera lancée le 12 novembre 2019 aux États-Unis, au Canada, en Australie et aux Pays-Bas. Dans le reste de l’Europe, ce sera durant le premier trimestre 2020, même si reste encore flou pour la France.

.