Pam Lifford, la nouvelle patronne de la division Warner Bros. Global Brands and Experiences (WBGBE) qui gère dorénavant DC Entertainment depuis septembre, a visiblement décidé d’imprimer sa patte à l’entreprise. On apprend en effet que DC Comics va se restructurer en profondeur.

L’information nous vient de The Hollywood Reporter. La maison d’édition de Superman et Batman s’articulera autour de trois départements : le département Éditorial, le département Production & fabrication et un tout nouveau département Services de support à la publication, qui regroupera tous les services de vente, marketing et promotion. DC Collectibles, qui gérait les gammes de jouets, quitte le giron de DC pour intégrer la division Warner Bros. Consumer Products.

Le département Éditorial sera toujours dirigé par Bob Harras, vice-président senior et rédacteur en chef depuis maintenant huit ans. Il récupère également de nouvelles responsabilités en terme de direction générale, de planning et de direction artistique.

Le département Production et fabrication reste sous la direction d’Alison Gill, vice-présidente senior fabrication et opérations.

La nouvelle unité administrative Support à la publication sera, quant à elle, dirigée par Hank Kanalz, vice-président senior stratégie de publication et services de support. Cette nouvelle unité met hélas plusieurs personnes sur la carreau, notamment John Cunningham, vice-président senior des ventes et Eddie Scannell, vice-président du marketing, respectivement chez DC depuis treize et trois ans. De même, les nouvelles responsabilités de Bob Harras coûtent sa place à Mark Chiarello, vice-président senior de la direction artistique, présent depuis 1993.

Dans un mémo, Pam Lifford admet donc qu’« avec ces changements viennent des décisions difficiles (…). Nous apprécions les considérables contributions de tous nos employés et reconnaissons qu’il est difficile de perdre des collègues. Pour la plupart, ils étaient là depuis longtemps et ont eu un impact important sur DC. Nous les remercions pour leur travail acharné et leur dévouement. Comme toujours, nous mettons un point d’honneur à prendre soin de nos employés et nous serons aussi attentif que possible envers ceux qui sont touchés par ces changements. » Cette réorganisation devrait toucher environ 3% de la masse salariale de DC (qui comporte 240 employés).

Lifford continue en donnant les objectifs de ces changements et la feuille de route pour DC dans les mois à venir : « DC va revenir à ses racines, qui sont de proposer des histoires épiques avec nos personnages, intrigues et marques reconnus mondialement. Être une fabrique de récits de premier plan restera toujours d’actualité et, au bout du compte, notre intention est de toujours être au super-service de nos fans actuels, tout en proposant de nouveaux contenus qui plairont et raviront encore plus de fans à travers le monde. Et soyez rassurés, le marché direct restera au cœur de notre activité et continuera à être une de nos plus grande force. »

Cette dernière phrase devrait rassurer pour un temps ceux qui voyait le nombre de fascicules baissait drastiquement depuis un an. De même, ceux qui voyaient Dan Didio et Jim Lee, les actuels têtes pensantes de DC, sur le départ en seront également pour leur frais (là encore, pour le moment). En revanche, si Lifford évoque bien le devenir des employés de la firme, de ses propriétés intellectuelles et de son merchandising, pas un mot sur les auteurs qui travaillent pour l’éditeur. Et le départ de Mark Chiarello, artiste particulièrement reconnu et respecté dans son domaine (on lui doit notamment des initiatives comme les séries Batman: Black & White, Solo, Wesnesday Comics ou Before Watchmen), ne devrait pas les encourager à attendre beaucoup d’attention de la part de la nouvelle direction de DC Comics.

Mark Chiarello (photo: Greg Preston)

Mark Chiarello (photo: Greg Preston)

Pam Lifford, présidente de DC Entertainment

Pam Lifford, présidente de DC Entertainment

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter