En avril dernier, afin de contourner la fermeture de Diamond pendant le confinement, DC Comics mettait en place son propre réseau de distribution, un réseau bicéphale partagé entre Lunar Distributions (pour la côte ouest de l’Amérique du Nord) et UCS Comic Distributors (pour la côte Est). Des distributeurs montés de toutes pièces à partir de deux grosses librairies ayant pignon sur rue sur Internet (Discount Comic Book Service et Midtown Comics).

Ce système ne passera pas l’hiver puisque DC et UCS ont annoncé conjointement la fin de leur collaboration, concernant, du moins, la livraison de périodiques. Au 1er janvier 2021, UCS ne distribuera donc plus les comic-books DC aux librairies spécialisées. Lunar sera dorénavant le seul distributeur de l’éditeur sur le marché direct. Une situation qui va obliger la moitié des comic-shops des USA a changer de fournisseur pour la deuxième fois en moins d’un an. D’autant que dans la foulée, DC va également imposer à l’ensemble des libraires un minimum de commandes de 125$ par semaine (ou 500$ par mois).

Selon les dernières informations, il semblerait que ce soit UCS qui ait renoncé à la diffusion des périodiques de DC. Certains sites d’infos se font l’écho de rumeurs selon laquelle UCS deviendrait le distributeur d’un « autre grand éditeur de comics ». En la matière, il est facile de penser à Marvel bien sûr, d’autant que Midtown Comics est connu pour gérer les abonnements de la Maison des Idées. Pourtant, on voit mal Marvel, qui avait été particulièrement fidèle à Diamond durant le confinement, quitter son actuel distributeur.

En attendant, c’est donc à Lunar que reviendra le soin d’approvisionner les comic-shops pour le compte de DC. Avec, apparemment,  des restrictions sur les comptes. Les clients de Lunar devront avoir au moins un  de ces  trois critères : un magasin physique, un site web avec un service de VPC en état de marche ou une plate-forme de vente directe au consommateur sans système d’enchères.  Une manière, semble-t-il, de faire la chasse aux « professionnels » d‘E-Bay et autres sites d’enchères.

Les albums et recueils seront, quant à eux, toujours distribués par Penguin Random House dans les librairies généralistes.

Source : The Beat

 

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter