Après les vikings et leurs dieux, Assassin’s Creed et Black River nous font rencontrer des indiens et des assassins actuels et de 1839. Aux deux époques, ces derniers sont opposés à leurs ennemis, la secte des templiers.

Un héros central original

Pour une fois, le personnage principal de cette histoire n’est pas un assassin. Jot Soora est un jeune programmeur surdoué fiancé à la star du cinéma Monima Das. Jot travaille sur des lunettes de rélaité virtuelle et à chaque fois que sa fiancée et lui les portent, ils sont une princesse et un assassin dans l’Inde de 1839. Plongeant dans ce qui semble être leurs souvenirs réels, ils découvrent une bataille ancienne opposant les assassins aux templiers, chaque groupe recherchant un diamant mythique, un artefact capable de changer le destin de l’humanité.

Un contexte indien historique important

Ce conte se situe en 1839 et met en scène Ranjit Singh, un personnage historique réel, la fin de l’empire Sikh, son annexion par les britanniques et le Koh-i-Nor, diamant de 105 carats faisant partie de la couronne du roi Charles III. Ces élements font partie intégrante de Assassins’ Creed - Brahman et apporte des fondations intéressantes à ce récit. L’intervention des assassins et des templiers pousse Jot Soora vers des chemins qu’il aurait préféré éviter.

Un trio de créateurs inspirés

Brenden Fletcher (Batgirl, Isola), Karl Kerschl (Spider-Man, Teen Titans) et Cameron Stewart (Catwoman, Seaguy) semblent s’amuser avec les assassins, les templiers, Jot Soora et l’histoire de l’Inde. Les planches de Kerschl et Stewart sont très détaillées et dynamiques. Fletcher réussit même à surprendre le lecteur en lui offrant un récit étonnant aux scènes d’action et de combat époustoufflantes. Le pauvre Jot Soora regrette fortement d’avoir découvert cette conspiration et n’est pas épargné psychologiquement et physiquement.

Assassin’s Creed - Brahman est donc fortement conseillé et ravira tous les fans et non-fans de la fameuse franchise vidéoludique développée par Ubisoft.

Assassin’s Creed - Brahman - Black River, 128 pages, 14,90€. Sortie le 12 janvier 2023. Traduction de Serge Lapointe, David Guélou et Alexandra Wagnon, lettrage de Cromatik Ltd.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter