Voilà deux ans qu'Alan Moore a annoncé son retrait des comic books.  Pour autant, il continue bien entendu d'écrire. Après le succès de son œuvre-mastodonte, le roman Jerusalem (publié en France par les éditions Inculte), il vient de signer un contrat littéraire à six chiffres chez l'éditeur anglais Bloomsbury. Ce dernier est connu pour être l'éditeur de J.K. Rowling et de sa saga Harry Potter.

Dans cet accord, il est prévu la publication, durant l'automne 2022, d'un recueil de nouvelles intitulé Illuminations. Moore devrait y évoquer des sujets aussi disparates que les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse ou encore le paradoxe du cerveau de Bolztman (on vous laisse chercher, nous, on a pas tout compris). Et, à partir de 2024, devrait commencer la publication de la pentalogie Long London. Après sa ville natale, Northampton, Moore s'attaquera à la capitale britannique. Il fera voyager le lecteur du Londres bouleversé de l'après-guerre à "une version de Londres juste au-delà de nos connaissances", qui englobera le meurtre, la magie et la folie. Bloomsbury promet que le récit sera "épique et inoubliable, un tour de force de magie et d'histoire".

Nous n'en attendons pas moins du formidable conteur de Watchmen, V pour Vendetta et From Hell, aujourd'hui âgé de 67 ans. Celui-ci se félicite de la conclusion de ce contrat. Selon lui, il est à un moment de sa carrière où il "déborde de fiction" et ne pourrait pas être plus heureux chez Bloomsbury: "(...) un éditeur indépendant, presque légendaire, avec un catalogue impressionnant et un engagement farouche à étendre l'empire des mots. J'ai le sentiment que ce sera un partenariat très productif."

Alan Moore (Murdo Mc Leod/The Guardian)

Source : The Guardian

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter