Pour la sortie de la bande-annonce de Venom: Let There Be Carnage, le réalisateur Andy Serkis s'est prêté à un petit jeu de commentaires pour nous expliquer les easter eggs cachés dans la vidéo.

Pour commencer, il répond à la question qui revient le plus souvent : Spider-Man existe-t-il dans l'univers de Venom ? Avec notamment Morbius et d'autres projets de Sony Pictures centrés sur, par exemple, Silk et Kraven le Chasseur, difficile d'imaginer que le célèbre tisseur ne soit pas de la partie. D'ailleurs, la bande-annonce nous montre un personnage en train de lire le Daily Bugle (édition de la Côte Ouest des Etats-Unis), journal indissociable de la mythologie de Spider-Man.

Serkis précise qu'ils ont ici tout simplement choisi de se concentrer sur Venom (Tom Hardy). C'est après tout son film, son univers et y introduire l'Araignée détournerait les projecteurs du célèbre symbiote. Il ajoute également qu'à ce stade, les personnages du film n'ont pas forcément connaissance de l'existence de Spider-Man.
On notera tout de même le clin d'œil avec l'araignée écrasée violemment à main nue par Cletus Kasady (Carnage, joué par Woody Harrelson), image assez lourde de sens.

Maintenant, arrêtons-nous sur ce personnage qui lit le journal. Stephen Graham interprète ici un policier qui répond au nom de Patrick Mulligan. Si ce détail a son importance, c'est que l'inspecteur Mulligan est lié à Venom et Carnage.
En effet, dans la mini-série de 2004 intitulée "Venom vs. Carnage" ce dernier a enfanté un symbiote. Ce troisième larron, qui répond au doux nom de Toxin, se retrouvera pris entre Carnage - totalement dénué de fibre paternelle et plutôt enclin à mettre fin aux jours de son rejeton - et Venom qui de son côté veut le prendre sous son aile. Au-delà d'une simple envie de transmission, Venom sait que Toxin est spécial de part sa position de 1000ème symbiote de sa lignée. Cette particularité fait de lui un des symbiotes les plus puissants, mais le rend également très instable.
Mulligan deviendra l’hôte du jeune symbiote et tentera de trouver un équilibre et de l’utiliser pour faire le bien en devenant un justicier.

Si la présence d'un symbiote supplémentaire semble plus qu'hypothétique dans Venom 2, le fait que ce nom ait été choisi pour ce personnage peut avoir une certaine importance. Peut-être pour un hypothétique Venom 3. A moins que Serkis et les scénaristes ne soient tout simplement d'humeur joueuse et s'amusent à faire cogiter le public le plus averti.

Il faudra attendre le 20 octobre 2021 pour avoir le fin mot de l'histoire avec la sortie en salle de Venom: Let There Be Carnage.

En attendant, vous pouvez découvrir la vidéo en question (en anglais) :







Venom: Let There Be Carnage - Exclusive Trailer Breakdown with Director Andy Serkis

Venom: Let There Be Carnage - Exclusive Trailer Breakdown with Director Andy Serkis


 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma