Dans ce monde imaginé par l’écrivain Tom Clancy, une arme bactériologique a dévasté New York. Les agents de la Division sont les seuls capables de sauver les États Unis de séparatistes armés. Cet album a pour héros  Caleb Dunne en quête de justice et de vengeance après la mort de son partenaire des mains d’une criminelle connue sous le nom de Mantis.

«Engagez-vous ! Vous découvrirez du pays !»

À la poursuite de Mantis, Dunne part dans un périple l’emmenant de New York à Philadelphie, Fort Meade et Washington D.C. Il est accompagné dans sa quête par deux autres agents de la Division, Heather Ward et Brian Johnson. Dans leur voyage, les trois soldats expérimentés font face à des groupes nationalistes fortement armés par un mystérieux commanditaire, une menace supplémentaire pour les USA marqués par une guerre civile intestine.

La Division, une Multiplication de bonnes surprises ?

Le monde dystopique de The Division est intéressant et surprenant. Il montre ce qui pourrait se passer dans une Amérique en proie à ses démons intérieurs, ce qui est un miroir déformant de la réalité politique récente des USA de la fin du mandat de Donald Trump.

On s’attache aux tourments intérieurs de Dunne et de ses équipiers. Les hommes de la Division sont des militaires complexes luttant contre leurs doutes et se dévouant corps et âmes à leur mission.

Cet album est accompagné des  illustrations des couvertures de la mini-série originelle de Dark Horse Comics mises en images par le regretté John Paul Leon.

Tom Clancy’s The Division - Extremis Malis  est une bonne surprise même pour les personnes ne connaissant pas cet univers créé de toutes pièces par cet écrivain. Il nous fait voyager dans une Amérique alternative surprenante tout en nous faisant partager le quotidien de soldats tourmentés.

Cet album est conseillé pour les fans de cette franchise et même pour ceux, qui comme votre serviteur, ne la connaissent pas.

Tom Clancy’s The Division - Extremis Malis - Black River, 80 pages, 15,90 €. Sortie le 27 octobre  2022. Traduction d’Anaïs  Papillon, lettrage de Cromatik Ltd.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter