Titans

Le pilote de la nouvelle série télévisée Titans a enfin été diffusé vendredi soir sur la plateforme DC Universe et, surprise, il est plutôt prometteur.

Raven ouvre le show

D’entrée, nous comprenons que Raven et Robin seront au centre de la série. Si nous découvrons chaque personnage les uns après les autres via une séquence qui lui est réservée, c’est avec Rachel Roth (Teagan Croft) alias Raven que débute cet épisode. Et c’est plutôt malin. Très vite un lien est fait avec un autre personnage, et pose l’ambiance générale, plutôt éloignée de ce que l’on nous propose dans les séries de super-héros actuellement.

Raven dans la série Titans pour DC Unisverse

Fuck Batman

Brenton Thwaites campe un Dick Grayson désabusé en flic de Detroit, et un Robin convaincant. Les scènes de combat sont plutôt bien gérées, mais très brutales et n’ont  sûrement pas besoin d’aller aussi loin dans la violence. Mais cela ne concerne principalement qu’une scène, sur-vendue par les bandes-annonces, se concluant par le déjà fameux « Fuck Batman » représentatif de cette scène gratuite absolument pas représentative du reste de l’épisode.

Robin dans la série Titans pour DC Unisverse

Les autres personnages en retrait

Si l’intrigue autour de Rachel et Dick forment le gros de l’intrigue de cet épisode, celui concernant Starfire et Beast Boy se retrouvent du coup en retrait. Anna Drop (Korand’r/Starfire) interprète un personnage amnésique. Ce qui est bien pratique pour le spectateur qui découvrira les différents pouvoirs de la princesse tamaranienne en même temps qu’elle.

Quant à Gar Logan alias Beast Boy (Ryan Potter), il n’aura droit qu’à une scène très courte. Nul doute que ces deux personnages seront plus approfondis et auront chacun leur moment de gloire dans les prochains épisodes.

Starfire dans la série Titans pour DC Unisverse

Un épisode prometteur

Notons enfin la qualité de la photo et des lumières, avec une ambiance bleu-gris omniprésente collant parfaitement avec le côté polar en toile de fond. Clairement, nous sommes plus proches du budget et des ambitions des séries Netflix que des séries CW — mais à des années lumières d’une série HBO ou même d’un bon épisode de Daredevil, ne rêvons pas. Malgré un rythme posé, et la contrainte de devoir présenter l’intrigue et les personnages, les cinquante minutes passent plutôt vite et se révèlent être une plutôt bonne surprise. En espérant que les onze autres épisodes seront du même niveau.

Rappelons que Netflix diffusera bien la série par chez nous, mais n’a toujours pas annoncé de date. On imagine qu’il nous reste à laisser le temps aux doubleurs de faire leur travail pour une diffusion dans quelques semaines ou mois.

La série Titans pour DC Unisverse