Apparu en 2015 dans The Amazing Spider-Man vol. 3 #10, le personnage de Spider-Punk s'est fait connaître du grand public grâce à l'événement Spider-Verse – ainsi que par le biais d'un costume disponible dans le jeu-vidéo Spider-Man sur PS4 – sans pour autant bénéficier du grand exposition de la part de l'éditeur.

Voulant surfer sur la vague du multivers, Marvel Comics a donc décidé d'offrir à Spider-Punk sa propre série qui se déroule sur la Terre-318 et dans laquelle Peter Parker et Spider-Man sont remplacé par Hobart "Hobie" Brown.

En bon punk, Hobie Brown a un côté révolutionnaire très prononcé – qui l'a notamment amené à tuer le Président des États-Unis (Norman Osborn) à coups de guitare électrique – mais c'est bien connu, difficile de mener ce genre de combat sans une équipe.

Et c'est donc dans le Spider-Punk #1 que nous découvrons les personnages qui accompagnent Brown dans sa lutte. En l'occurrence, Captain Anarchy (Karl Morgenthau), Hulk (Robbie Banner) et Riotheart (Riri Williams). Avec cette dernière, il semble que Marvel souhaite une fois de plus jouer la carte de la porosité entre ses publications papier et les films ou séries signés Marvel Studios et Disney. Car, rappelons-le, une série centrée sur Ironheart (Riri Williams) est prévue pour la plateforme de streaming Disney+ (sans parler de la présence du personnage dans Black Panther 2). Et le fait qu'elle soit le seul personnage à ne pas avoir remplacé n'est pas anodin.

Toutefois, exit la sympathique héroïne et place à la version punk du personnage rebaptisé Riotheart (Cœur d'émeute) et qui porte une armure rappelant la version sur Terre-616 (là où se déroulent la majorité des publications de Marvel) mais qui se retrouve jonchée de clous.

Fan service ou opération promotionnelle, ce sera aux lecteurs de juger avec la mini-série en cinq parties Spider-Punk de Cody Ziglar et Justin Mason qui a débutée le 6 avril.

Marvel ComicsSpider-Man

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter