Alors que Spider-Man souffle sa soixantième bougie ce mois-ci, Marvel Comics lui rend hommage sous plusieurs formes. En plus d'une série de variant covers à l'effigie de Spider-Man l'éditeur publiera le Amazing Fantasy #1000 dans lequel plusieurs auteurs et artistes se succèderons sur des mini-histoires.

Ce seront donc des noms comme Neil Gaiman, Dan Slott, Jim Cheung, Jonathan Hickman et bien d'autres qui exploreront le passé mais également le futur de l'Araignée et l'impact de différents événements sur sa vie et sa carrière de super-héros.

Dans les pages disponibles en preview du Amazing Fantasy #1000, on découvre Spider-Man en plein monologue réparti sur six cases qui fait ce qui ressemble à un bilan de sa vie. Et force est de constater que le héros, pourtant connu pour sa jovialité et son énergie, fait un bilan relativement pessimiste de sa vie.

La seconde case nous rappelle les origines de Spider-Man, avec la mort de son oncle Ben dont il se sent responsable et qui l'a amené à devenir un homme meilleur. Toutefois, il appuie sur le fait que ça n'a pas suffit à sauver son premier amour – en l'occurrence Gwen Stacy qui est morte alors qu'il tentait d'empêcher sa chute – ce qui, là encore, l'a poussé à se dépasser.

Dans la troisième case, il explique donc qu'il a fait ce qu'il pensait être la bonne chose à faire. Sauver des vies, lutter contre le crime et servir le bien devait changer sa vie ainsi que lui-même. Ce qui ne s'est pas passé comme il l'aurait souhaité.

La quatrième case fait allusion à Mary Jane dont il était éperdument amoureux et auprès de qui il se sentait vraiment bien. Mais il rappelle dans la case suivante qu'il a tout fait rater puis que Tante May a été malade, qu'il s'est fait trahir par son meilleur ami... bref là encore, le bilan n'est pas très positif.

Mais la dernière case reste assez énigmatique. En effet Spider-Man/Peter Parker résume avec un simple "Je ne gagne jamais", ce après quoi il dit "et je ne suis pas sûr de combien de temps je pourrai continuer". Le super-héros serait-il à deux doigts de raccrocher les lance-toiles, ce qu'il a déjà fait par le passé avec le classique Spider-Man No More! de Stan Lee et John Romita Sr. ? Mais dans ce cas, est-ce qu'il serait question d'une fin définitive ou juste d'une pause ? Et qui pourrait le remplacer ? Le jeune Miles Morales ? Son clone Kaine Parker, l'actuelle Scarlet Spider ? Certainement pas Ben Reilly qui est devenu le vilain Chasm après avoir un temps remplacé Parker, alors convalescent, dans l'arc Beyond.

Ou alors Spider-Man se ressaisira et décidera qu'il doit continuer son combat parce que le monde – ou au moins New York – a encore besoin de lui.

La réponse sera peut-être donnée dans le Amazing-Fantasy #1000 qui paraîtra le 31 août.

Marvel ComicsSpider-Man

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter