Reed Man en interview, c’est maintenant ! Pour fêter les 80 ans de Batman, nous sommes allés poser quelques questions à un vieux de la vieille du marché des comics français, précurseur des super-héros franchouillards. Que pense-t-il d’un héros comme le Dark Knight ?

Reed, ça fait des années que tu travailles dans la BD, et notamment dans les comics de super-héros. Batman fête en ce moment ses 80 ans : est-ce que tu peux nous dire ce que ce personnage représente pour toi ?

Reed Man : C’est un des trois piliers du monde des sup’héros avec Superman et Captain America. Comme je suis spécialisé dans le Golden Age, il compte beaucoup. Pourtant, enfant, ses revues m’accrochaient moins que les Lug/Marvel. Comme quoi, tout change, dans la vie.

Quand tu étais gamin, qu’est-ce qui manquait à Batman pour t’intéresser autant que les Marvel ?

Reed Man : Premièrement les publications Sagédition avaient deux pages N/B alternées avec deux pages couleurs, ça donnait un côté “pauvre” aux collections. Puis il y a eu ce numéro de Batman Géant (le 3, je crois), avec un cross-over de Mister Miracle qui était un de mes personnages préférés. J’ai commencé à glaner les Batman sur les marchés (principale sources de périodiques vendus d’occasion).

Batman est un héros plutôt urbain, tandis qu’on sent tes influences kirbyennes plutôt cosmiques. Si aujourd’hui, DC Comics te donnait carte blanche pour ré-imaginer complètement Batman, tu t’y prendrais comment ?

Reed Man : J’ai eu le plaisir de faire une pin-up de World’s Finest (Batman & Superman) pour Semic à la sauce Kirby dans Superman HS 8, je pense que je prendrais cette direction. En gardant à l’esprit la série Super Powers de Kirby qui mettait en scène la JLA et donc Batman. Ou alors ce serait l’occasion de faire autre chose en couleur directe, de plus expressionniste.

Pin-up World's Finest par Reed Man.

Reed dessine Batman et Superman.

De tous les Batman que tu as pu lire, lequel est ton préféré ?

Reed Man : Souriez de Brian Bolland.

Surtout pour les dessins ?

Reed Man : Oui mais j’ai vraiment bien aimé la lecture de Souriez. Et Arkam Asilum de Dave Mc Keen.

Au-delà des somptueux dessins de Bolland, qu’est-ce que tu retiens de ce Killing Joke ?

Reed Man : L’ambiance et l’ambiguïté principalement, la démence du Joker est palpable, ainsi que la rigidité du chevalier de Gotham.

Si tu vivais dans l’univers DC et que tu avais l’argent de Bruce Wayne, qu’est-ce que tu en ferais ?

Reed Man : Si j’étais riche comme Bruce, j’investirais dans l’éducation et dans la réinsertion des jeunes délinquants. Et je m’offrirais Detective Comics #27

Et pour finir en beauté, notre question fétiche : si tu avais des super-pouvoirs, tu voudrais savoir faire quoi ?

Reed Man : Voler, je pense…

Merci, Reed !

Le dessinateur Reed Man.

Reed en dédicace.