L'annonce par Microsoft de son intention d'acquérir Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars était assez inattendue et l'opération a soulevé des questions quant à savoir si les jeux d'Activision seraient ou non arrachés des plateformes PlayStation ou Nintendo à l'avenir. Ces détails n'ont pas encore été complètement confirmés, mais le PDG d'Activision, Bobby Kotick, a récemment déclaré que Microsoft lui avait donné "l'assurance répétée" qu'Activision verrait son contenu sur diverses plateformes.

Kotick a récemment accordé une interview à Games Beat dans laquelle il a expliqué certains détails de l'accord. Interrogé sur les lois antitrust, Kotick a parlé de l'omniprésence des produits de Microsoft ainsi que de King, le développeur et éditeur de Candy Crush, et de sa place sur le marché mobile. Après avoir parlé de ces domaines disparates au sein de l'entreprise, il a ensuite fait une transition vers le jeu.

"Mais nous sommes tous conscients que le jeu au cours des cinq prochaines années sera plus sur les téléphones que sur tout autre appareil", a déclaré Kotick. "Et je pense qu'ils nous ont donné des assurances répétées que notre contenu sera disponible sur autant d'appareils que possible."

Cela vient à côté d'autres citations qui parlent d'un sentiment similaire de Microsoft libérant les jeux Activision sur d'autres supports. Selon l'une des sources de Bloomberg, Microsoft "prévoit de continuer à produire certains jeux d'Activision pour les consoles PlayStation, mais aussi de garder certains contenus exclusifs à Xbox." Le responsable Xbox, Phil Spencer, a également exprimé un sentiment similaire dans ce même rapport.

"Je voudrais simplement dire aux joueurs qui jouent aux jeux d'Activision Blizzard sur la plate-forme de Sony que nous n'avons pas l'intention de retirer les communautés de la plate-forme : Nous n'avons pas l'intention d'éloigner les communautés de cette plateforme et nous y restons attachés", a-t-il déclaré.

On ne sait pas exactement combien de jeux Activision Blizzard débarqueront sur d'autres plateformes à l'avenir, ni ce que Kotick entendait par "contenu" sur "autant d'appareils que possible", mais il semble au moins que certains d'entre eux sauteront sur des systèmes concurrents. C'est tout à fait théorique à ce stade et aucune précision n'a été donnée, mais cela donne aux utilisateurs de PlayStation et de Switch un certain espoir de pouvoir continuer à jouer à certains jeux d'Activision Blizzard.

Microsoft a répondu à des questions similaires lorsqu'il a acheté Bethesda, car beaucoup se demandaient si sa liste de jeux comme Starfield ou The Elder Scrolls VI sortirait sur PlayStation. Bien qu'il laisse encore une certaine marge de manœuvre, Spencer a déclaré en mars 2021 que, même si la société prenait en charge les jeux sur d'autres plateformes et pouvait modifier certaines choses à l'avenir, l'accord visait à "fournir de grands jeux exclusifs pour vous qui sont livrés sur les plateformes où le Game Pass existe." Il a été un peu plus ferme en novembre 2021 lorsqu'il a déclaré à GQ qu'il voyait le même accord qui a été officiellement appliqué à Starfield, exclusivité PC et Xbox, s'appliquer également à The Elder Scrolls VI.

Suivez-nous pour ne rien rater :

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter