Le Limier Martien (Martian Manhunter)

Le Limier Martien, pilier de la Ligue de Justice, va revenir au devant de l’affiche dans sa première série solo depuis 2015.

Steve Orlando (Midnighter) et Riley Rossmo (Daken : Dark Wolverine) tiennent les rênes du grand retour du martien, dont l’histoire n’a toujours pas été approfondie en plus de soixante ans. C’est donc en décembre, dans la maxisérie en douze épisodes intitulée Martian Manhunter que J’onn J’onzz va découvrir qui il est. L’auteur est fan du personnage depuis tout petit, et parle de ce « projet de rêve » depuis plus d’un an, après l’avoir proposé à DC Comics lors de la Comic-Con International à San Diego.

On parle donc d’une réécriture des origines et du parcours émotionnel du Limier Martien en mêlant l’affaire à une enquête criminelle sur Terre (sous l’apparence de John Jones, l’alter ego du super-héros métamorphe).

Martian Manhunter

Ce qui manque au personnage, selon Steve Orlando, c’est cette part de culpabilité qui habite nos héros préférés (comme Peter Parker, qui n’a rien fait pour arrêter ce cambrioleur, ou Bruce Wayne, qui n’a pas pu sauver ses parents). Il ajoute que J’onn était un petit martien parfait et honnête et que rien n’a changé lors de son arrivée sur Terre. Grâce à cette histoire, on découvrirait ce qui ronge l’un des super-héros les plus puissants de DC Comics de l’intérieur.

De plus, cette histoire permettra à l’équipe créative d’imaginer une toute nouvelle mythologie martienne à partir de rien, ou presque. Par exemple, à quoi ressemble un bâtiment sur une planète peuplée d’êtres qui n’ont même pas besoin de meubles ? À quoi ressemblent les martiens blancs, et comment co-existent-ils avec les martiens verts ? Co-existent-ils vraiment ? Ce sont des questions qui devraient trouver une réponse entre les pages de cette nouvelle série.

Les deux auteurs ayant précédemment travaillé conjointement sur Night of the Monster Men se retrouvent donc avec plaisir sur un titre qui s’annonce révolutionnaire, tant pour le personnage que pour leur façon de présenter l’histoire.

 

 

Source : The Hollywood Reporter

.