L'éditeur américain Bad Idea Comics est pour ainsi dire un OVNI dans l'industrie du comic book. Créé par Dinesh Shamdasani, Atom Freeman, Joshua Johns, Karl Bollers et Anthony Militano début 2020, la société s'est spécialisée dans la production en quantités réduites, limitant ses formats et nombre d'exemplaires, s'imposant de ne pas s'adonner à la logique des variant covers, préférant proposer une seule couverture mais de qualité et illustrée par un grand nom de l'industrie. Et avec sa stratégie et sa communication en décalage de ce qui se fait dans le reste du milieu, l'éditeur ne s'est pas fait que des amis.

L'année dernière, Bad Idea avait annoncé cesser son activité. C'est du moins ce que tout le monde avait compris avec leur dernier message, "Bad Idea est terminé, tel que nous le connaissons.". Il n'en était rien vu que l'éditeur a fait son retour via une campagne de financement participatif sur Kickstarter, avec une promesse : s'ils réunissent pas moins de 2,6 millions de dollars, ils ferment réellement et définitivement boutique.

Une étrange façon de communiquer et d'assurer son marketing, mais qui semble porter ses fruits. En effet, à l'heure où nous écrivons ces lignes, la campagne lancée le 5 octobre à 22h00 (heure française) a déjà rassemblé en à peine huit heures environ 117 000$ sur les 10 000$ espérés pour la vraie campagne. D'ailleurs, sur la page de la campagne Kickstarter de Bad Idea, l'éditeur a publié une vidéo qui annonce que l'objectif a été atteint en sept minutes.

Pour motiver les contributions, Bad Idea a donc initié la campagne afin de lancer la production du tome 2 de The Hero Trade, la série signée Matt Kindt et David Lapham. Pour l'anecdote, le premier numéro de The Hero Trade avait été envoyé à deux cents comic shops aux États-Unis à hauteur d'un seul exemplaire par boutique. Seulement quatre d'entre elles en ont commandé plus, faisant qu'il n'existe (ou existait) que deux cents cinquante copies de ce comic book, faisant monter la cote d'un exemplaire certifié 9.8 par le CGC à plus de 3 000$.

Pour ce qui est des contributions :

  • Pour 20$ Bad Idea promet d'afficher votre nom au niveau de leur stand au NYCC 2022 (sous réserve d'avoir contribué avant le 8 octobre.
  • Pour 40$ vous recevrez un exemplaire du TPB The Hero Trade vol. 2 en édition limitée.
  • Pour 80$ s'ajoute un exemplaire de The Hero Trade: The Bloody Mess, toujours par Matt Kindt et David Lapham et en édition limitée.
  • Pour 120$, un exemplaire de The Hero Trade: Fabulous (Kindt et Lapham) se greffe au lot.
  • Pour 125$, un exemple de The Hero Trade en hardcover sera ajouté au reste.

Et la surenchère continue avec d'autres comic books, certains issus du catalogue de la première vague de publications de Bad Idea. Les contributions les plus chères donnent également accès à des figurines en vinyle.

À noter que les contributeurs qui participeront dans la première journée verront leur exemplaire du tome 2 recouvert d'une pochette signée par Matt Kindt et David Lapham.

Et bien évidemment Bad Idea n'a pas prévu de s'arrêter là et annonce d'ores et déjà ses prochaines publications parmi lesquelles on retrouve They're All Terrible, Orc Island, The Ends, Burning Man, Espace From Wyoming, Werewolf x Society of Fearless Frontiersmen et The Finder signées Matt Kindt, David Lapham, Ramon Villalobos, Joshua Dysart, Christos Gage, Peter Milligan, Robert Gill, Jorge Monolongo, Robert Venditti et bien d'autres.

Rendez-vous donc sur la page de la campagne de Bad Idea pour contribuer au projet (ou les faire fermer définitivement).

 

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Matt Kindt
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter