Justice League : la moustache de Superman

Le moustachegate, encore. Nous vous parlions encore récemment des reshoots du prochain film du DCEU, Justice League. Ce qui devait être une poignée de courtes scènes à filmer est devenue deux mois de tournage intense, avec une énorme quantité de contraintes, certains acteurs étant en tournage sur d’autres films en même temps. Dont Henry Cavill, notre Superman, qui porte donc une moustache pour les besoins du film Mission Impossible 6, tourné en partie en France et dont la société de production, Paramount, refuse qu’il la rase.

Au total, la production aurait investi près de 25 millions de dollars dans les reshoots de Justice League. Les allers-retours des acteurs tournant dans un autre pays, le fait de devoir garder l’ensemble du personnel (et énormément de monde travaille sur ce genre de film), tout ça a un coût évidemment très lourd. Mais à une époque où nous sommes capable de réaliser les plus grandes prouesses par ordinateur, il semble que vouloir supprimer une simple moustache en vidéo demande beaucoup de travail. Là où en ajouter une aurait pourtant été assez simple.

Les artistes chargés des effets spéciaux de la société primée The Mill vont en effet devoir passer les trois prochains mois à retirer cet élément. Justice League sortant au cinéma en novembre, les délais sont serrés. Interrogés à ce sujet, les artistes ont assuré que ce n’était pas un travail difficile en soi puisqu’il n’est pas rare que des acteurs soient contraints de conserver leur moustache ou barbe à cause d’un contrat parallèle et qu’on fasse alors appel à leurs savoir-faire. Du moins, pour la 2D. Sur la 3D par contre, le travail est tout autre et bien plus compliqué.

Dave Fleet, à la tête du département 3D de Mill, a indiqué qu’il était tout à fait différent de retirer quelques poils ou une barbe/moustache entière. Dans ce dernier cas, il faut reconstruire le visage de l’acteur derrière les poils puis construire un modèle 3D de ce même visage. Autrement dit, un travail considérable si la durée à l’écran est importante. Mais le véritable challenge était surtout de réussir à accomplir ce miracle en en temps record sachant que d’après Fleet, en temps normal il faut six semaines pour retirer une moustache sur une minute de film et vingt-cinq semaines pour cinq minutes. Inutile de dire donc, que les artistes ont du pain sur la planche.

Henry Cavill est le premier à rire de ce souci et a même posté l’image ci-dessous sur Instagram en disant que la production avait dû construire une immense arme dernière génération pour venir à bout de cette fameuse moustache. Un message écrit de façon bien ironique qui en a fait rire plus d’un.

 

View this post on Instagram

Dear followers, it is time to finally set the record straight in this moustache fiasco. Pictured above, is not a set on MI6 but is in fact the latest in a series of weapons being designed by Warner Bros and Paramount Studios to combat the entity known as "Henry Cavill's Moustache". There has been no discussion over whether to shave or not to shave for the JL reshoots, simply a relentless campaign to put an end to the seemingly inexorable conquest of this despotic 'stache. It is not a question of IF I should shave – it is a question of how can we possibly be victorious against such a beast without bringing our own doom raining down upon us. #MI6 #JusticeLeague #HenryCavillsMoustache #HopeIsAllWeHaveLeft #MoustacheImpossible

A post shared by Henry Cavill (@henrycavill) on

Le film JUSTICE LEAGUE sortira au cinéma le 15 novembre 2017 (voir la bande annonce)

Réalisé par Zack Snyder et Joss Whedon, avec Henry Cavill (Clark Kent/Superman), Ben Affleck (Bruce Wayne/Batman), Gal Gadot (Diana Prince/Wonder Woman), Ezra Miller (Barry Allen/The Flash), Jason Momoa (Arthur Curry/Aquaman), Ray Fisher (Victor Stone/Cyborg) et J.K. Simmons (le commissaire James Gordon).

Source

À lire aussi

.