Juillet 1997, apparaît sur nos écrans un tout nouveau film Batman qui va beaucoup faire parler de lui : Batman & Robin. Réalisé par Joel Schumacher, le film est un échec commercial et critique, totalisant un score (presque historique) de seulement 12% sur Rotten Tomatoes. Lynché par tous (George Clooney lui-même déclara qu’il était très difficile d’être bon acteur dans un tel film), considéré comme le plus mauvais des films Batman, la suite prévue est abandonnée et il faudra attendre huit ans pour voir de nouveau le justicier masqué sur grand écran, avec Batman Begins de Christopher Nolan, sorti en 2005. Dire qu’il fut mal accueilli, c’est donc peu dire.

Et pourtant, il aura fallu vingt ans à son réalisateur, Joel Schumacher, pour présenter ses excuses. Lors d’une interview accordée à vice.com, il est revenu sur les multiples erreurs du film et a fait son mea culpa en commençant par déclarer « Je veux m’excuser auprès de tous les fans qui ont été déçus, je leur dois bien ça. » Il a poursuivi en disant que de lui-même il n’aurait jamais fait de suite à Batman Forever (qui n’était pas génial mais tout de même mieux que le suivant), mais que la Warner ne voyait pas les choses ainsi. Il s’est donc lancé dans ce projet avec une certaine pression sur les épaules, et après le lynchage collectif, il a très vite regretté son choix et eu l’impression « d’avoir tué un bébé ». Il s’en est même suivi une très grosse remise en question de lui-même et de sa carrière.

Néanmoins, le réalisateur ne renie pas ses erreurs qui sont, d’après lui, en bonne partie responsables de l’échec cuisant du film. Choix des acteurs, des costumes, du scénario, des décors, des couleurs etc, il lui fallait être à la hauteur après Tim Burton qui avait réalisé les premiers films et la pression a peut-être été trop grande ou, au contraire, le succès lui a laissé penser qu’il serait facile de faire une adaptation très personnelle. Mauvaise idée.

Le journaliste a également posé la question qui fâche et Schumacher y a répondu de la façon la plus honnête : Oui, il est bien responsable de l’apparition des tétons des personnages sous leurs costumes et trouvait même ça cool à l’époque, où il n’aurait jamais pu imaginer qu’ils provoqueraient une telle polémique. Il en entendra probablement parler jusqu’à sa mort d’ailleurs !

Pour finir, le réalisateur a prié les fans de bien vouloir l’excuser encore une fois. Malgré cet échec historique, il a su aller de l’avant et passer à autre chose et lorsqu’on voit les films Batman qui ont été réalisés depuis, on comprend également que la licence du super-héros masqué est sortie grandie de cette expérience et a encore de beaux jours devant elle.

Source

.