Nous savions depuis le mois de septembre dernier qu’en janvier prochain, Panini relancerait à nouveau sa gamme de softcovers, ces anthologies brochées disponible en librairie et qui ont partiellement remplacé l’offre distribuée en kiosque. Nous avions également appris que cette relance au numéro 1 viendrait avec une nouvelle augmentation tarifaire, les softcovers passant de 7,50€ à 8,90€, alors même que leur prix actuel avait déjà augmenté au début de cette année, accusant une hausse totale de 2,30€ en moins d’un an et demi.

Depuis septembre, nombreux étaient donc les lecteurs à se plaindre de ses hausses de prix,  voire de la politique tarifaire globale de l’éditeur.  Et surtout, beaucoup regrettaient que Panini ne prenne pas la peine de communiquer sur ce sujet. C’est dorénavant  chose faite en ce mois de décembre, avec une lettre ouverte aux lecteurs, publiée sur leur page Facebook et que nous reproduisons in extenso :

Chères lectrices, chers lecteurs,

Depuis quelque temps, certains d’entre vous nous écrivent pour exprimer leur mécontentement quant à l’augmentation du prix de certaines de nos publications, dont en particulier celui des softcovers où sont prépubliés bon nombre des contenus que nous éditons.

Les raisons de cette augmentation, dues à l’évolution de notre écosystème, sont de nature économique mais également liées à des exigences qualitatives.

En effet, l’augmentation significative des charges (matières premières, coûts du travail, prestations, et autres facteurs invisibles tels que – entre autres – le changement du réseau de distribution de nos prépublications il y a deux ans) conjuguée à notre volonté de ne proposer que des ouvrages de qualité ne nous ont laissé d’autre choix que de procéder à ces augmentations de prix. En ce qui concerne les softcovers, le changement de distribution de nos prépublications nous a incité à proposer un format davantage adapté au « réseau librairie ». Extrêmement qualitatif, ce format (couverture avec rabat plus épaisse, papier plus épais et de meilleure qualité, apparat rédactionnel plus riche) offre une expérience de lecture unique au monde, comme nous le disent avec beaucoup d’enthousiasme et envie les auteurs que nous accueillons dans le cadre des salons de bande dessinée auxquels nous participons.

Par ailleurs, Panini est engagé depuis plusieurs années dans une démarche éco-responsable, non seulement dans le domaine des comics, mais dans tous les secteurs d’activité dans lesquels l’entreprise opère. Issus de matériaux et fournisseurs toujours plus écologiques, nos produits font
l’objet d’un contrôle qualité rigoureux. Certifié FSC, le papier que nous utilisons provient de forêts/plantations gérées de manière responsable et durable, le respect de l’environnement étant au cœur de nos priorités.

Nous ne pourrions conclure ces quelques lignes sans souligner le fait qu’en dépit des dernières augmentations, nos softcovers continuent de bénéficier d’un « coût à l’épisode » particulièrement avantageux comparé à celui de l’édition américaine (où chaque épisode d’une vingtaine de pages
est proposé au prix de 4 $ US hors taxes), tout en offrant un meilleur confort de lecture. Il en va de même pour toutes nos éditions cartonnées, du format le plus standard (collection 100%) au plus prestigieux (Absolute), notre seul objectif depuis toujours étant de satisfaire nos lecteurs, qu’ils soient collectionneurs, lecteurs occasionnels ou nouveaux lecteurs.

Conscients que ces quelques lignes ne suffiront pas à apaiser tous les esprits, nous redoublerons d’efforts pour améliorer la qualité de nos publications et enrichir votre expérience
de lecture avec de nouvelles propositions éditoriales (2020 vous réserve de belles surprises !),ainsi que des innovations. Ce sera d’ailleurs le cas dès janvier, mois à partir duquel nos
softcovers contiendront des bonus numériques, vous offrant quelques moments de lecture supplémentaires et la possibilité de découvrir le début de certains de nos albums.

Dans l’attente d’avoir le plaisir d’échanger avec vous au FIBD d’Angoulême,
Continuez à nous suivre car, soyez en sûrs, le meilleur reste à venir.

Sébastien Dallain et toute l’équipe de Panini Comics

 

Dans un mouvement de communication coordonné entre diverses filiales européennes (Panini Italia s’est également fendu d’un communiqué similaire, tout comme pourrait le faire Panini España, dans les jours à venir), Panini a donc essayé d’expliquer les raisons de l’augmentation des prix, évoquant la hausse des charges, notamment salariales et de matières premières, consécutives à leur politique de proposer des produits toujours plus qualitatifs et luxueux. L’aspect éco-responsable est aussi mis en avant au travers de la mention de l’éco-label FSC (Forest Stewardship Council), censé garantir que le papier utilisé vient bien de forêts à gestion durables. L’éditeur rappelle que, malgré tout, le prix à l’épisode reste bénéficiaire pour les lecteurs français de softcovers et promet de nouveaux enrichissements et de nouvelles expériences de lectures en 2020,  notamment l’inclusion de bonus numériques.

Cependant, au vu des réactions dans les commentaires (qui ne sont d’ailleurs pas forcément représentatives de l’opinion générale de l’ensemble du lectorat de Panini), certains lecteurs seront difficile à convaincre et, pour eux, l’éditeur a peut-être poussé trop loin la barrière psychologique. Quoi qu’il en soit, en dernier recours, ce seront les ventes qui seront le juge de paix de la question et qui détermineront si le lectorat veut toujours lire du Marvel… à n’importe quel prix.

À lire aussi

.