Prolifique scénariste belge de bandes dessinées, Raoul Cauvin est mort ce jeudi 19 août, à l’âge de 82 ans.

Il y a trois mois, Raoul Cauvin faisait part de la mauvaise nouvelle : "À vous tous et toutes, je souhaite un bon WE. Ceci dit, je ne sais pas comment vous l'annoncer… Disons simplement que je m'apprête bientôt à rejoindre les grands parents de Greg et Leslie. L'oncologue est formel. Encore quelque mois à vivre avant d'aller, là-haut, rejoindre tous ceux qui m'ont précédé."  Atteint d'un cancer incurable, le scénariste se savait condamné et l'avait annoncé à sa façon, simple et bienveillante. Aujourd'hui, les éditions Dupuis ont fait part de l'inéluctable conclusion.

Né en 1938, année de création du Journal de Spirou, Raoul Cauvin intégra les éditions Dupuis en 1960 après plusieurs petits boulots. D'abord comme lettreur, puis comme cameraman pour le département "dessins animés". Là, il s'intéressera à l'écriture. Il fera ses premières armes dans le Journal de Spirou à partir de 1965. En 1968, il créera ses premiers personnages d'importance avec le dessinateur Louis Salverius. Il s'agit des fameux sergent Chesterfield et caporal Blutch, Les Tuniques Bleues. Une série à succès qui continuera malgré le décès de Salverius et grâce à Willy Lambil. Cauvin et Lambil leur resteront fidèle  jusqu'à cette année encore avec le tome 64 à paraître cette année.

Cauvin deviendra ainsi un des grands scénaristes de la tradition franco-belge du "gros nez", ces séries humoristiques souvent présentées en gags d'une page. Parmi les grands titres de son immense carrière, nous pouvons également citer Cédric avec Laudec, Les Femmes en blanc avec Bercovici, Pierre Tombal avec Hardy, L'Agent 212 avec Kox, Cupidon avec Malik ou Les Psy avec Bédu, autant de best-sellers qui feront les beaux jours de Dupuis. Il s'occupera même de la série emblématique de l'éditeur, Spirou & Fantasio, avec le dessinateur Nic Broca, durant trois albums, entre les périodes Fournier et Tome & Janry.

La maison d'édition a donc tenu à rendre hommage à ce prolifique scénariste : "Depuis plus de 60 ans, il faisait partie du quotidien des employés de Dupuis qui sont extrêmement émus de son départ après une longue maladie. Chacun garde un souvenir, un moment partagé ou une anecdote avec Raoul Cauvin qui était d’une gentillesse et d’une prévenance rares. Nous sommes en pensée avec Marie-Jeanne, son épouse, Eric et Isabelle et évidemment les millions de lecteurs qui ont adoré sa drôlerie et son comique de situation à travers la publication de ses séries."

 

 

Source : Le Monde

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter