En juin, le football est roi, et Neymar prétend au trône ! La coupe du monde bat son plein, et Superpouvoir est allé voir un spécialiste pour nous expliquer comment ça tourne.

Faute d’avoir eu Grizi, le service presse de la FFF nous ayant dit « vous êtes bien gentils les petits gars, mais on ne prend que des médias sérieux », nous avons pu avoir qu’Edmond Tourriol pour parler coupe du monde, le scénariste de L’Équipe Z et de Neymar Style qui est sorti la semaine dernière.

Enfin, quand nous disons « que » c’est un peu péjoratif, car il faut bien admettre que le bonhomme touche sa balle en foot, puisqu’il compte deux sélections comme arrière droit… dans l’équipe de France des écrivains !

Ed, c’est un peu le Pavard de la BD, sauf qu’il viendrait de Cadillac et n’aurait pas une toufasse incontrôlée au dessus des esgourdes, avec comme coup spécial son centre au troisième poteau. Mais c’est tout de même un spécialiste de foot, avec qui nous allons débriefer le début de mondial des Bleus, nos super-héros en maillot « moullox » et revenir sur sa nouvelle création BD, Neymar Style.

Ed international : la preuve en image, le verre à la main (Source : équipe de France de Football des Écrivains)

Ed international : la preuve en image, le verre à la main (Source : équipe de France de Football des Écrivains)

Salut Ed, en tant qu’international français de football (des écrivains, certes), la coupe du monde qui débute, tu la vis à fond ?

Pardi ! J’essaie de regarder un maximum de matches. De préférence avec des potes et des munitions pour pas mourir de soif. Pour l’instant, mon match préféré, ça reste celui où le Mexique a battu l’Allemagne, même si je reconnais que Cristiano a bien assuré contre l’Espagne, par ailleurs.

Comment as-tu trouvé les petits Bleus lors du premier match ?

Je ne vais pas les critiquer. L’Australie était visiblement beaucoup plus forte que prévu. Et Dédé a profité de l’occasion pour faire des essais. Il a parié, il a gagné. Bon, en attendant, je pense que Giroud va retrouver son poste de titulaire dans l’axe de l’attaque, et que c’est Dembélé qui va faire les frais de ce repositionnement. Mais bon, il pourra toujours entrer en cours de match et dynamiter les défenses adverses.

Comme tu le sais sur Superpouvoir, on aime les super-héros, quels sont les tiens durant cette Coupe du Monde ?

Amazing Griezmann et Kylian Flash Mbappé. Le premier va réussir une grande coupe du monde pour justifier son Ballon d’Or 2018. Et le second va marquer des points pour sa future carrière de meilleur joueur du monde. Perso, j’y crois à fond.

N’empêche, pas de Zlatan en Russie, n’est-ce pas un peu dommage ?

Si. Et pas qu’un peu. Lui, c’était un super-héros. Un vrai. Larger than life et tout. Le football a besoin de mecs de son envergure pour faire rêver. Après, j’imagine que sa personnalité aurait peut-être créé un déséquilibre dans l’équipe de Suède. Chaipas. Le sélectionneur a sûrement une bonne raison. Peut-être qu’il voulait rester le chef de son équipe, tout simplement (rires).

Neymar style, extrait (Source : Studio MAKMA)

Neymar style, extrait (Source : Studio MAKMA)

Ton actualité est chargée, avec notamment la sortie de Neymar Jr, peux-tu nous en parler ?

Eh bien, tout comme nous avons réalisé d’autres albums BD parodiant le football, nous nous sommes inscrits dans la droite lignée de nos Banc de Touche, Zlatan Style ou Le Réveil des Bleus, avec l’album Neymar Style, qui met en scène le prodige brésilien du PSG. La bande dessinée est un recueil de gags en une page, et elle est sortie la veille de la Coupe du Monde. Juste à temps ! Je tiens d’ailleurs à féliciter mes compères scénaristes Dominique Clère (que tu connais bien), Daniel Fernandes et Philippe Dos Santos, qui ont clairement accompli le plus gros du travail d’écriture sur ce bouquin. Les dessins sont toujours aussi efficaces grâce au génie des caricatures d’Albert Carreres. Je remercie également Antoine Kompf qui signe l’encrage d’Albert, et Bryan Wetstein qui a assuré comme une bête sur les couleurs. Enfin, il a souffert au bout de la chaîne, merci à Cyril Bouquet pour son super lettrage ! Eh oui, toute la BD a été créée par une équipe du studio MAKMA. Je suis très fier de faire partie de ce groupe (un groupe soudé, qui vit bien pendant le tournoi, tout ça).

Pourquoi le personnage de Neymar se prête-il bien à une BD d’humour ?

S’il prête moins à la rigolade que Zlatan, notre précédente victime, Neymar a tout de même plein de qualités pour qu’on le mette en scène dans une bande dessinée parodique. Il est très fort, au-dessus des autres. On le met facilement sur un piédestal, que ce soit dans le foot mondial ou au niveau de notre Ligue 1 nationale. Et comme tous les grands, on aime bien le chatouiller. Ensuite, il a un look très travaillé. Il n’y a qu’à voir les ajouts capillaires qu’il s’est fait poser avant la Coupe du Monde ! Enfin, il joue au PSG, ce qui nous permet de représenter tout un casting d’autres joueurs rigolos, à commencer par Adrien Rabiot, qu’on a un petit peu martyrisé dans cet album BD !

Rabiot chahuté dans Nemyar Style (Source : Studio Makma)

Rabiot chahuté dans Nemyar Style (Source : Studio Makma)

À quel super-héros pourrait-il être identifié ?

Bonne question. Un super-héros solaire, un leader. Pas forcément en tant que chef officiel, mais en tant que mec sur qui on peut compter. Un charmeur aussi, parce qu’il est beau gosse. Gambit des X-Men ?

Albert Carreres, le dessinateur de Neymar Style, est espagnol, parlez-vous foot, tout de même ?

Bien sûr ! C’était d’ailleurs même un élément capital quand on a commencé à travailler ensemble, sur la BD Banc de Touche, en 2010, en préparation de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Dan et moi, on tenait vraiment à collaborer avec un artiste qui comprendrait le football. Mieux, qui le connaîtrait. Qui saurait mettre en scène une reprise de volée. Bref, un vrai amateur avec qui on pourrait discuter foot, justement. Pour la petite histoire, Albert habite Barcelone et à l’époque où on travaillait tous les deux sur le manga officiel du Paris Saint-Germain, PSG Infinity. On avait passé le match retour des Parisiens contre le Barça à s’envoyer des SMS. Quand Cavani avait marqué, il m’avait annoncé que plus jamais il ne dessinerait ce joueur. Et finalement, au coup de sifflet final, tout était pardonné, hahaha !

Également L’Équipe Z revient bientôt : que peut-on attendre de ce tome 3 ?

C’est la conclusion du premier arc narratif. Le sort d’Hugo et Majid, les protagonistes des deux premiers tomes, va se décider dans ce troisième volume de cette trilogie. Le match que tout le monde attend va avoir lieu : l’équipe A contre l’équipe Z. Les titulaires contre les outsiders. Les premiers de la classe contre les rebelles ! J’espère que les lecteurs vont adorer. En tout cas, je suis très fier de l’histoire qu’on a conçue avec Daniel. Sérieux.

L'Équipe Z, l'affrontement final (Source : Studio Makma)

L’Équipe Z, l’affrontement final (Source : Studio Makma)

La BD est en prévente sur Ulule, êtes-vous des fidèles du financement participatif ?

En ce qui concerne L’Équipe Z, oui. Et à plus d’un titre, puisqu’en plus des deux premiers mangas de la série, nous avons également financé ainsi un générique chanté pour la série. Comme si on avait un dessin animé. C’était une super aventure, ça aussi. Avec mon ami Gaël Benyamin alias Geyster à la composition, à l’écriture et au chant. Pour la petite histoire, j’ai co-écrit la chanson, et ma fille Talia en a enregistré une version alternative. J’ai adoré. La famille !

Sinon, en ce qui concerne le crowdfunding, nous en avons aussi fait une spécialité avec le label Flibusk, qui lance chacune de ses BD de cette façon. Par exemple, en ce moment même, nous avons notre copain flic Daricy qui termine le financement participatif du deuxième tome de sa série BD humoristique Passe la BAC d’abord. Il est encore temps de le soutenir !

Je relisais les premiers tomes de L’équipe z, la semaine dernière. Hugo ne serait-il pas un peu le Robert Pirès du manga, celui qui doit muscler son jeu ?

Hahaha… pas mal. Chaipas. Disons que je dirais plutôt que c’est le Yoann Gourcuff de L’équipe Z. Un peu timide, un peu réservé, mais techniquement très doué, et aussi très intelligent.

Et Majid, c’est qui ?

Facile. C’est Marouane Chamakh ! Et un peu Cristiano Ronaldo, aussi, bien sûr.

La campagne continue jusqu’aux demi-finales de Coupe du Monde, penses-tu que la France y sera ? Et Neymar et sa bande ?

Je crois en la France. Jusqu’au bout. Quant aux Brésiliens, s’ils parviennent à échapper aux Allemands (vu le classement qui leur pend au nez), ils peuvent justement rencontrer les Bleus en demi-finale. Si les deux équipes terminent à la tête de leur poule, bien sûr. En tout cas, j’ai hâte d’y être, parce que la France comme L’équipe Z, c’est mon équipe !