Attention : cet article aborde une intrigue non élucidée en France, à savoir la disparition de Jon Kent de la vie de Superman. Les lecteurs VF qui ne veulent pas se spolier sont donc prévenus.

Promise à San Diego cet été, la nouvelle frise chronologique de DC Comics a été présentée au New York Comic-Con par Dan Didio. Le directeur de la publication a finalement dévoilé la nouvelle continuité de l’éditeur, qui se présente sous la forme de quatre générations.

La première, qui dure 25 ans et recouvre notamment la Seconde Guerre Mondiale, voit l’apparition de Wonder Woman (qui devient ainsi le premier super-héros de l’univers DC), Flash (Jay Garrick), Green Lantern (Alan Scott), la création de la Justice Society of America, des Freedom Fighters, du All-Star Squadron, les débuts clandestins de Superboy, l’arrivée de J’onn J’onnz sur Terre ou encore l’interdiction des super-héros par le Sénat américain, provoquant la dissolution de la JSA et interrompant la carrière de nombreux héros dont Superman. Cette période est nommée the Heroic Age (l’âge héroïque).

La génération suivante a quant à elle pour nom the Space Age (l’âge de l’espace). Cette période porte sur les 15 années qui suivent et voit le retour de Superman, l’entrée en scène de Batman tandis que Barry Allen et Hal Jordan reprennent les alias de Flash et Green Lantern. Avec Robin, les premiers sidekicks apparaissent tandis que la Justice League of America est constituée. Les anciens de la JSA reviennent tandis que débarque Supergirl. La Doom Patrol est créée, tout comme l’équipe des Teen Titans. La période s’achève avec Robin qui devient Nightwing et les décès de Barry Allen et Supergirl durant Crisis on Infinite Earths.

La période qui suit dure également 15 années. Appelée the Age of Crisis (l’âge des crises), elle représente les événements entre Crisis on Infinite Earths et Flashpoint. Soit la création de la Justice League International, Wally West en Flash, la mort de Jason Todd, le deuxième Robin, Tim Drake qui lui succède, la mort de Superman puis son retour, la JLA remplace la JLI, Hal Jordan et Barry Allen ressuscitent, etc. Pendant cette période interviennent les naissances de Damian Wayne et Jon Kent.

Beaucoup plus courte, The Flashpoint englobe en cinq ans le New 52 et Rebirth, avec l’armure kryptonienne de Superman, Jim Gordon en Batman, la création des Terrifics ou encore le voyage dans le futur de Jon Kent.

Bien sûr, cette chronologie servira aussi bien aux auteurs qu’aux lecteurs, mais pour Didio, elle est surtout une base pour le futur.

Les sites Bleeding Cool  et The Beat  pensent savoir que DC préparerait d’ores et déjà la Génération 5 (ou G5). Les principaux héros de l’éditeur se verraient ainsi remplacés. La rumeur persistante  d’un Batman noir serait ainsi étayée, Luke Fox (fils de Lucius Fox) étant le principal favori. De même, Teen Lantern de Young Justice pourrait remplacer Hal Jordan comme protecteur du secteur 2814 et Jon Kent pourrait reprendre la cape de son père. Wonder Woman serait la première à changer d’identité fin 2020. Pour accompagner tous ces changements, DC prévoierait  un nouveau Crisis, un grand cross-over qui viendrait sans doute combler les incohérences de la nouvelle timeline.

Si Bleeding Cool et The Beat sont des sites généralement bien informés, tout ceci est bien entendu à prendre avec des pincettes. Il s’agit de rumeurs non confirmées. Qui plus est, tout est susceptible de changer au cours des prochains mois selon le processus créatif et/ou éditorial.

Dan Didio devant la nouvelle timeline de DC, tirée d’une vidéo promotionnelle d’il y a quelques semaines. Roublard, le directeur de la publication avait en fait dévoilé la nouvelle continuité bien avant le NYCC. Il fallait juste regarder l’arrière plan ! (DC Comics)

.