Dans un surprenant retournement de situation, Bob Iger sort de sa retraite pour reprendre le poste de PDG de The Walt Disney Company à la place de Bob Chapek, qui se retire du rôle de leader de l'entreprise aux grandes oreilles.

Le changement prend effet immédiatement et a été annoncé par le conseil d'administration de Disney. Dans un mail envoyé aux employés de Disney, Iger a accepté d'occuper le poste de PDG de Disney pendant deux ans. Il va également "travailler en étroite collaboration avec le conseil d'administration pour trouver un successeur qui dirigera la société à la fin de son mandat."

"Je suis extrêmement optimiste quant à l'avenir de cette grande entreprise et je suis ravi que le Conseil m'ait demandé de revenir en tant que PDG", a assuré Iger dans un communiqué. "Disney et ses marques et franchises incomparables occupent une place spéciale dans le cœur de tant de personnes à travers le monde - plus particulièrement dans le cœur de nos employés, dont le dévouement à cette entreprise et à sa mission est une source d'inspiration. Je suis profondément honoré qu'on me demande de diriger à nouveau cette équipe remarquable, avec une mission claire axée sur l'excellence créative pour inspirer les générations à travers une narration inégalée et audacieuse."

Iger a précédemment régné sur le poste de PDG de 2005 à 2020. Il s'est ensuite retiré il y a deux ans et a assuré l'intérim après avoir nommé Chapek comme nouveau directeur général. Jamais vraiment parti, il a également travaillé avec l'entreprise pour guider Chapek à travers la pandémie. Il a donc été très actif au sein de l'entreprise depuis qu'il a abandonné le poste et a donc repris le rôle. Cette décision a surpris les initiés du secteur, qui ne s'attendaient pas à ce que l'homme de 71 ans revienne pour de telles responsabilités.

"Nous remercions Bob Chapek pour les services qu'il a rendus à Disney au cours de sa longue carrière, notamment en faisant naviguer la société à travers les défis sans précédent de la pandémie", a déclaré Susan Arnold, présidente du conseil d'administration. "Le conseil d'administration a conclu qu'au moment où Disney s'engage dans une période de transformation de l'industrie de plus en plus complexe, Bob Iger est particulièrement bien placé pour diriger la société pendant cette période charnière."

Lundi, l'action de l'entreprise s'est envolée de 6,30 %, clôturant à 97,58 dollars par action, les investisseurs ayant réagi sous les meilleurs auspices à la nouvelle de dimanche soir de la restauration d'Iger en tant que patron des studios. Cette envolée intervient alors que Disney a passé ces derniers mois à se débattre avec des prévisions de revenus décevantes. Au cours de son précédent trimestre fiscal, la société a affiché une perte de 1,47 milliard de dollars provenant de son activité de streaming. Ces chiffres ont fait chuter le cours de son action de 41 % depuis le début de l'année.

Source : Deadline

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter