Nous avons enfin pu découvrir Black Widow au cinéma (notre critique sans spoilers ici) et par la même occasion retrouver le Marvel Cinematic Universe, absent des grands écrans depuis près de deux ans. Si le film permet avant tout de créer un lien entre Captain America: Civil War et Avengers: Infinity War, il introduit aussi de nouveaux personnages que nous pourrons recroiser dans les prochaines phases du MCU. Parmi ceux-là, Red Guardian (David Harbour) prend une place importante et nous donne un aperçu du Super-Soldat russe. Son passé n'est pas très développé dans le film mais on comprend rapidement qu'il fut un ancien héros de l'Union Soviétique. Il a donc pu croiser d'autres personnages importants du MCU comme il l'affirme lui-même. Mais est-ce seulement possible ?

Attention, cet article contient des spoilers sur Black Widow. Revenez-nous voir plus tard si vous ne l'avez pas encore vu. Transmission terminée. 

Super-Soldat contre Super-Soldat ?

Dans la première moitié du film, Natasha Romanoff (Scarlett Johansson) et Yelena Belova (Florence Pugh) comprennent rapidement que pour retrouver la Chambre Rouge et le Général Dreykov, elles auront besoin de l'aide de leur père adoptif : Alexei Shostakov alias le Gardien Rouge. Nous retrouvons donc le Super-Soldat soviétique enfermé dans une prison au milieu de la Sibérie, affrontant au bras de fer tous ceux qui le souhaitent. L'ancien soldat en profite pour raconter à ses codétenus comment il a réussi à battre Captain America par le passé en jetant son bouclier par la fenêtre. Cela paraît peu plausible pour certains d'entre eux – Cap ayant été sorti de la glace en 2011 –, mais Alexei ne se laisse pas démonter et brise le poignet de son adversaire dans un moment d'énervement.

Plus tard, il récidive en demandant à Nat' si Captain America se souvient de lui, ce à quoi cette dernière ne prête que peu d'attention. Tout comme Black Widow, les spectateurs supposent que Red Guardian fanfaronne sur un fait totalement improbable et délire. Mais est-ce vraiment le cas ? Il se pourrait bien que le Super-Soldat ait bien affronté le héros américain. On vous explique comment.

Le Captain America de la Guerre Froide

Une première hypothèse serait que Red Guardian ait bel et bien affronté Captain America dans les années 70 ou 80. Mais ce ne serait pas nécessairement Steve Rogers. En effet, la série Falcon et le Soldat de l'Hiver nous a montré que le gouvernement américain a tenté de reproduire la formule du Super-Soldat du Dr. Erskine. Le procédé a d'ailleurs fonctionné sur l'un des cobayes : Isaiah Bradley (Carl Lumbly), soldat afro-américain qui a par la suite subi de nombreuses expériences atroces. Plus tard, il est fort possible que l'armée des Etats-Unis ait continué ses expériences sur d'autres sujets. On peut alors penser à William Burnside, le fameux remplaçant anti-communistes de Cap dans les années 50.

Dans les comics, ce soldat prend la place de Steve Rogers après sa disparition à l'issue de la Seconde Guerre Mondiale. Il pousse même le vice jusqu'à s'infliger une forte dose de chirurgie esthétique pour ressembler à son idole. Mais le nouveau porteur du bouclier devient complètement fou et présente des valeurs éloignées de ce qu'on pouvait attendre de la Bannière Étoilée. En réalité, William Burnside fut inventé à travers une histoire de rétro-continuité pour justifier du retour de Steve Rogers dans les années 60 et permettre à Marvel de se désolidariser des éditions peu flatteuses post-seconde guerre.

Ce serait une occasion intéressante pour Marvel d'introduire ce personnage dans le MCU pour présenter l'impact de la Guerre Froide sur cet univers et pour explorer plus en profondeur les évènements relatés dans la série Disney+.

Un combat étoilé

Steve Rogers reprend du service

Une autre hypothèse voudrait que Red Guardian ait réellement affronté Steve Rogers (Chris Evans) et son bouclier. Mais comment ? L'explication est assez simple. À l'issue d'Avengers: Endgame, Cap ramène les Pierres de l'Infini dans les différentes timelines explorées dans le film. Suite à cela, le héros finit par retourner dans le passé auprès de l'amour de sa vie Peggy Carter (Hayley Atwell). On le revoit d'ailleurs plus âgé transmettant son célèbre bouclier à Sam Wilson (Anthony Mackie). Entre les deux, nous ne savons pas ce qu'il a pu arriver au leader des Vengeurs.

Cette théorie est très intéressante car elle laisse penser que, même si Steve Rogers a souhaité mener une vie normale, il a également très bien pu participer à quelques opérations dans le feutré au côté du S.H.I.E.L.D. mené par sa moitié. On sait également que Ant-Man (version Hank Pym) et la Guêpe (version Janet Van Dyne) opéraient déjà dans les années 70 et 80. Avec Steve Rogers à leurs côtés, on pourrait alors entrevoir la possibilité de découvrir les Secret Avengers (ou bien les Uncanny Avengers) plusieurs décennies avant l'équipe principale. Cette hypothèse confirmerait que Red Guardian ait pu prendre le dessus sur un adversaire plus vieux et probablement plus faible qu'à l'accoutumé.

Il reste tout de même peu probable que Marvel souhaite explorer ces périodes à l'écran, Chris Evans ayant notamment affirmé en avoir terminé avec ce rôle et sa préparation physique importante. Le studio aurait inséré cette discussion afin d'expliquer brièvement le passé et la psychologie d'Alexei. Mais il ne faut jamais dire jamais, nous pourrions en savoir davantage dans quelques années ou à travers un futur Captain America 4.

Et vous, pensez-vous que le Red Guardian ait pu affronter son équivalent américain ? Dites-le nous en commentaire !

Black Widow, actuellement au cinéma.

"Mais puisque je vous le dis que j'ai battu Captain America !"

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma