Alors qu’Avengers: Endgame se dirige tranquillement vers les deux milliards de dollars au box-office, les frères Russo sont en intense tournée de promo. À l’instar de colossale campagne du film, les réalisateurs sont partout. En gros, ils passent leurs journées à répondre à toutes sortes de questions sur Endgame. Ce qui nous arrange bien.

Attention si vous n’avez pas encore vu Avengers: Endgame, cet article contient des spoilers.

Après les événements d’Infinity War, Thanos s’est retiré dans un coin paumé de l’univers cultiver des endives aliens. Un repos que lui-même juge bien mérité. Sachant que certains tenteraient de lui reprendre les Gemmes de l’Infini pour annuler ce qu’il avait fait, Thanos a utilisées les Pierres elles-mêmes une dernière fois pour détruire les Pierres. Ce qui l’a d’ailleurs quasiment tué. Mais surtout, cela a anéanti tout espoir que les Avengers les utilisent, les obligeant à voyager dans le passé.

Durant une conférence à Washington, une question a été posée aux frères Russo concernant justement les Pierres. Rappelez-vous, l’Ancien avait dit à Bruce Banner que la Pierre du Temps était cruciale pour la fluidité du temps. Nous n’avons pourtant constaté aucune différence. Donc Thanos a-t-il bien anéanti les Pierres ?

À cette question, les frères Russo ont répondu : Thanos a seulement réduit les Pierres à la taille d’atomes. Les Pierres sont toujours présentes dans l’univers.

La VF du film avait changé ce détail, mais Thanos confirme bien en VO que les Pierres ont “disparu” et qu’il les a “réduites à l’échelle d’atomes”. Les réalisateurs confirment toutefois que sous une forme ou une autre, les Pierres de l’Infini sont toujours bien présentes dans l’univers Marvel. Évidemment, nous pourrions observer que le temps, l’espace et le reste composent cet univers, et que c’est très certainement ce qu’essaient de dire les frères Russo. Mais certains aiment à penser que nous pourrions à l’avenir entendre de nouveau parler des Pierres de l’Infini.

Avengers: Endgame, au cinéma depuis le 24 avril 2019.

À lire aussi